Nouvelle-Aquitaine

Électronique

La délégation néo-aquitaine pour le CES de Las Vegas 2023 se dévoile

Par Romain Béteille, le 21 novembre 2022

La Région Nouvelle-Aquitaine et les partenaires de l'écosystème de l'innovation régional ont dévoilé les entreprises composant la délégation qui se rendra du 5 au 8 janvier 2023 au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, grand-messe américaine de l'innovation en électronique. 

La délégation des start-up néoaquitaines qui se rendra au CES de Les Vegas, du 5 au 8 janvier 2023.
La délégation des start-up néoaquitaines qui se rendra au CES de Les Vegas, du 5 au 8 janvier 2023. — Photo : Romain Béteille

La nouvelle délégation représentant la Région Nouvelle-Aquitaine au prochain Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas (du 5 au 8 janvier 2023), salon international dédié à l'innovation dans l'électronique grand public, vient d'être constituée. Elles sont 24, dont 16 qui participent pour la première fois au salon et cinq à avoir déjà fait le voyage au moins une fois. 

Sur le thème de "la tech pour un avenir meilleur", différents profils d'entreprises font notamment la part belle à "l’usine du futur", comme la start-up bayonnaise Adaxis, qui transforme les robots en imprimantes 3D, et qui fera ainsi partie des sociétés exposant pour la première fois au salon, au sein de l'espace Eureka Park dédié aux "start-up et aux innovations de rupture".

Premières participations

Elle sera aux côtés de GLOphotonics, entreprise de Limoges qui présentera sur place le Photonic MicroCell Atomic Clock (PMCAC) "dispositif quantique compact et façonnable", qui miniaturise les horloges atomiques à cadencements précis pour adresser des marchés comme la cybersécurité, les télécommunications 5G ou la géolocalisation sans passer par des satellites. Elle fait partie des (nombreuses) technologies lauréates d’un prix de l'innovation qui sera remis lors du CES.

On peut aussi citer la société Touch Sensity, start-up deeptech créée à Mérignac (Gironde) fin 2019, qui développe une technologie "rendant tout matériau sensible aux interactions physiques mécaniques". Elle vise le lancement en fin d’année d’une seconde levée de fonds de 7 millions d’euros, dont 3,5 millions en equity, après une première levée d’un million d’euros en mai 2021.

Retombées économiques

Cette première catégorie "innovation" est complétée par quatre autres : "la technologie au service de l’humain" (avec les entreprises régionales Satelia et Facil’iti), "créer la ville intelligente de demain" (où figure notamment Hammel), "repenser la mobilité" (où l’on retrouve Aqualines, qui développe à Bayonne des navires à effet de sol ou les dirigeables de Flying Whales) et enfin une catégorie "digitalisation des entreprises" (avec notamment Dydu, dont c’est la quatrième participation).

L'envoi d'une délégation au CES de Las Vegas a des retombée concrètes, assure la Région (qui finance le déplacement à hauteur de 120 000 euros) : selon les chiffres d’une enquête parue début 2021, 75 % des participants "estiment leur retour sur investissement positif". 104 sociétés ont fait le déplacement sur les six dernières éditions, générant 275 nouveaux clients et 4 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition