Gironde

Industrie

Adopt' lève 26 millions d’euros et augmente sa production à Cestas

Par Astrid Gouzik, le 18 mai 2022

Le groupe cosmétique girondin Adopt', qui produit et commercialise ses propres parfums, vient de boucler une opération de financement de 26 millions d’euros pour accélérer sa croissance et augmenter sa capacité industrielle à Cestas, en Gironde.

La PME girondine Adopt' dispose d'un réseau de 170 magasins pour commercialiser ses parfums, produits à Cestas. 
La PME girondine Adopt' dispose d'un réseau de 170 magasins pour commercialiser ses parfums, produits à Cestas.  — Photo : Adopt'

La société Adopt' (ex-Réserve Naturelle), créée en 1986 en Gironde, maintient le virage stratégique entrepris en 2015, mettant le parfum au cœur de son activité. La PME dirigée par Frédéric Stoeckel a levé 26 millions d’euros auprès de Pépites et Territoires by Axa France & Nextstage AM et Trocadero Capital Partners. Ces fonds permettront à Adopt' d’accélérer sa croissance et d’augmenter sa capacité industrielle sur son site de Cestas.

Moderniser l’outil de production

Déjà soutenue dans le cadre de France Relance, la PME doit créer une zone de production industrielle de parfums sur son site de Cestas et rendre l’usine plus moderne (nouvelles machines et intégration du digital).

Depuis 2016, Adopt' est soutenue par Nextstage AM, société de gestion indépendante basée à Paris spécialiste du capital développement. Elle investit dans des entreprises de taille moyenne qui "se positionnent autour de la révolution industrielle en cours", indique Nexstage AM. Pour cette opération de financement, Pépites et Territoires s’est engagé à hauteur de 17 millions d’euros.

170 magasins

De son côté, depuis 2015, Adopt' a recentré ses activités sur les parfums à prix accessible en misant sur les gros volumes de vente. Cela a permis à la société girondine de devenir rentable en 2016. De 22,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, la société est passée à 55,2 millions d’euros en 2019. Pour l’exercice 2020, le chiffre d’affaires s’est établi à 47,8 millions d’euros, en baisse de 13 %. Lourdement touchée par la crise du Covid-19 et les fermetures de ses boutiques, la société affichait une perte de 2,9 millions d’euros, selon les comptes déposés auprès du greffe du tribunal de commerce de Bordeaux.

Le groupe emploie environ 500 personnes et commercialise ses parfums sur internet et dans ses 170 magasins et ses 2 000 points de vente répartis dans près de 40 pays. Cet apport de capitaux pour accélérer son développement permettra d’étoffer encore son réseau de distribution, notamment à l’international.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition