Bpifrance

Sport

Partenaire Bpifrance encourage le sport d’Ouest en Est

le 18 février 2020

La banque publique d’investissement Bpifrance a signé de nouveaux partenariats avec des clubs de basket et volley-ball au Havre et à Mulhouse.

L'Asptt Mulhouse face au SF Paris Saint Cloud le 8 février 2020
Le club de volley-ball féminin Asptt Mulhouse est partenaire de Bpifrance — Photo : Gabin Yankovitch ASPTT Mulhouse

Le grand écart : Le Havre le 8 février, Mulhouse le 15. Bpifrance poursuit son tour de France des clubs sportifs qu’elle accompagne et met en relation avec son écosystème d’entreprises d’excellence. « Nous sommes une banque nomade » affirmait Nicolas Dufourcq, le directeur général de la banque publique d’investissement, lors de la présentation du bilan annuel de l’établissement fin janvier à Paris. Patrice Begay, directeur exécutif en charge de la communication respecte ce principe à la lettre. Il était donc en Normandie le samedi 8 février 2020 pour saluer l’ambition du club de basket STB Le Havre. Le club, qui a loupé d’un petit point son accession en ProB lors de la saison dernière, a bien l’intention de retrouver l’élite du basket français dans les prochains mois. « Depuis un an, nous collaborons avec Bpifrance, précise son président Édouard Morlot. Nous avons la même soif d’avancer et de construire ». Le club est à la recherche d’un nouveau sponsor de premier plan après avoir rompu avec la Matmut, l’un de ses partenaires historiques. « Nous avons choisi d’accompagner ce club pour lui apporter notre appui dans sa démarche locale de recherche de partenaires, souligne Patrice Begay, devenir partenaire d’un club comme celui-là permet de prendre part à un engagement extra-sportif qui illustre l’ancrage du club dans la vie de la cité ».

Mulhouse fait la course en tête

Sept cents kilomètres plus à l’est, l’histoire se répète huit jours plus tard avec le club de volley féminin ASPTT Mulhouse. Cette fois encore, le directeur exécutif de Bpifrance a fait le déplacement pour parapher la convention de partenariat qui lie la banque publique au club alsacien. L’ASPTT Mulhouse Volley a entamé sa 28e année consécutive au plus haut niveau du volley-ball féminin français.

« J’ai pris la présidence du club en octobre 2013 avec l’envie de relever de nouveaux challenges dans un sport que j’ai pratiqué pendant plus de vingt ans » a confié le dirigeant de l’ASPTT Mulhouse, Daniel Braun. Une passion partagée avec Patrice Begay, lui aussi ancien volleyeur.

« Dans un contexte beaucoup plus concurrentiel que par le passé, nous avons adopté une stratégie commerciale visant à développer le chiffre d’affaires du club, qui, en l’espace de six ans, est passé d’un million à 1,6 million d’euros pour la saison passée » précise Daniel Braun, qui s’est fixé pour objectif d’atteindre un budget de 2 millions d’euros à horizon 2024. Le club entend pour cela actionner plusieurs leviers : billetterie (les abonnements ont été multipliés par quatre en cinq ans, pour atteindre 400 abonnés aujourd’hui) ; partenariats privés, boutique et produits dérivés, évènementiel.

« Le partenariat conclu cette saison avec Bpifrance sera un levier majeur de croissance du club en nous permettant d’accéder au portefeuille régional de ses clients, de participer à des manifestations d’envergure nationale, et d’accéder à des mécénats de compétence » s’est félicité le président du club alsacien lors de la signature de la convention le 15 février 2020. « Les clubs sont des acteurs économiques puissants dans les régions qui permettent aux entreprises d’élargir leur réseau business et de rencontrer de nouveaux clients et partenaires » a insisté de son côté Patrice Begay. Une symbiose encouragée par Jean-Paul Omeyer, vice-président de la région Grand Est en charge des Sports et vice-président de l’Agence Nationale du Sport, qui a, pour sa part, mis en valeur « ce nouveau modèle fondé sur le mariage de la réussite professionnelle et sportive ». « Bpifrance apporte sa rigueur de gestion et sa structuration d’un projet d’entreprise, et les clubs de haut niveau offrent leurs compétences en termes de management d’équipe, de pilotage de projet sportif et d’ambitions partagées » a conclu l’élu régional.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail