• Normandie

    Politique économique

    Les Régions et les acteurs portuaires se mobilisent pour Haropa

    07 avril 2021

    Alors que la fusion des Ports du Havre, de Rouen et de Paris sera effective au 1er juin 2021, faisant de HAROPA un seul et unique établissement portuaire avec trois implantations, les Régions Île-de-France et Normandie, les CESER d’Île-de-France et de Normandie, et Seine Port Union (acteurs économiques portuaires de l’axe Seine), réclament à l’État, dans un communiqué commun, de participer pleinement à la gouvernance du futur établissement portuaire. Les Régions Normandie et Ile de France rappellent qu’elles ont déjà consacré près de 180 millions d’euros aux programmes d’investissement des ports de HAROPA dans le cadre des contrats de plan 2015-2020 et demandent à disposer, chacune, de deux sièges au conseil de surveillance du futur ensemble portuaire. Pour Hervé Morin, Président de la Région Normandie : " Il n’est pas compréhensible que les deux Régions aient un poids plus faible que les trois agglomérations, alors que leur apport financier est dix fois supérieur. " De son côté, Seine Port Union demande à disposer d’un siège de droit au conseil de surveillance. Enfin, Les CESER d’Île-de-France et de Normandie demandent à être représentés au Conseil d’orientation de l’axe Seine.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos