Rouen

Finance

Une nouvelle organisation au sein du groupe Matmut

Par Sébastien Colle, le 31 mai 2017

L'année 2016 a permis au groupe Matmut de franchir le cap symbolique des 3 millions de sociétaires et de dépasser les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires. L'assureur rouennais annonce également la mise en place d'une nouvelle organisation avec la création de quatre directions.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Après avoir entamé sa diversification depuis une dizaine d'années, sur le marché des professionnels, de l'assurance santé, de l'assurance-vie ou encore des partenariats avec la mutuelle Ociane ou en bancassurance avec BNP Paribas, l'assureur rouennais Matmut annonce l'évolution de son organisation. « Il était nécessaire de mieux identifier les lignes de métiers au sein de la direction générale », explique Nicolas Gomart, directeur général. Quatre directions sont ainsi mises en place: assurances IARD (incendie, accidents et risques divers), assurances entreprises, assurances santé ainsi que la direction finance et patrimoine. Cette dernière direction doit être mise en place d'ici le 1er juillet, selon Nicolas Gomart qui précise: « Nous avons des activités d'assurance-vie, donnons accès à des financements bancaires auto, des livrets bancaires, une assurance emprunteur avec Mutlog, afin de proposer en complément des assurances des produits de financement, avec l'idée de proposer une protection du patrimoine de nos sociétaires ». À cette nouvelle organisation s'ajoutera, d'ici le 1er janvier 2018, la mise en place d'une direction de la relation avec les sociétaires qui concernera plus de 50% des effectifs du groupe. Pour la diriger, un recrutement externe sera réalisé, précise la direction de la Matmut.

Une année 2016 de renforcement et de diversification

L'année 2016 a permis au groupe Matmut de franchir le cap symbolique des 3 millions de sociétaires (3,2 millions en 2016 contre 2,9 millions en 2015), pour près de 6,8 millions de contrats, et de dépasser les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires (1,8 milliard d'euros en 2015). Avec la diversification de ses activités dans les domaines de l'épargne et de l'assurance-vie, ou encore de l'assurance santé, le cœur de métier de la Matmut dédié à l'assurance dommages des particuliers (IARD) représente à présent moins de 80% du chiffre d'affaires global. Cependant, le groupe reste l'un des principaux acteurs IARD sur le marché français, avec plus de 2,7 millions de véhicules et 2,2 millions d'habitations assurés.

Le domaine de l'assurance santé est celui qui progresse le plus en chiffre d'affaires pour le groupe Matmut, représentant 14,7% du total contre 4,2% fin 2015. Un bon résultat essentiellement du à l'intégration de la Mutuelle Ociane (désormais Ociane Groupe Matmut) qui a permis de multiplier par quatre l'activité du groupe sur ce marché, soit 600.000 personnes assurées. A noter, 29% du chiffre d'affaires d'Ociane Groupe Matmut est réalisé en assurance santé collective (71% pour l'assurance santé des particuliers). "Nous commençons à être un acteur significatif du secteur de la complémentaire santé", se félicite Nicolas Gomart. De son côté, le marché de l'épargne, assurance-vie et services financiers représente 4,5% du chiffre d'affaires de la mutuelle rouennaise, en progression de 2,6% pour 120.000 contrats d'assurance-vie.

Le groupe Matmut a également poursuivi son développement sur le marché de l'assurance dommages des professionnels avec près de 100 000 sociétaires représentant désormais 3,4% du chiffre d'affaires du groupe mutualiste. Le nombre de contrats gérés par Inter mutuelles entreprises, filiale du groupe, a progressé de 3,8%.

Partenariat avec BNP Paribas

Plusieurs partenariats menés par la Matmut ont abouti en 2016. Parmi ceux-ci, la Matmut a notamment remporté l'appel d'offres lancé par BNP Paribas destiné à trouver un partenaire en assurances dommages. Une structure commune aux deux groupes est née sous le nom de Cardif IARD, detenue à 66% par BNP Paribas et à 34% par la Matmut. "Nous avons 18 mois pour créer une compagnie d'assurance nouvelle", s'enthousiasme le directeur général de la Matmut, avec un début d'activité prévu au 1er avril 2018. Auto, moto, habitation et assistance... L'offre de lancement de Cardif IARD sera proposée à la clientèle (banque de détail) des particuliers, professionnels et associations de BNP Paribas. « C'est une démarche instructive de chaque côté, un véritable enrichissement mutuel. C'est un projet ambitieux dont l'objectif est d'atteindre un chiffre d'affaires de 425 millions d'euros d'ici 2022 », souligne Nicolas Gomart. La production annuelle de la nouvelle entité commune devrait avoisinée les 300.000 contrats (La Matmut réalise à elle seule 800.000 contrats par an). « Notre ambition est de faire en sorte qu'avec nos méthodes, CardiF IARD obtienne un taux de résiliation inférieur à celui des concurrents bancassureurs. Ce partenariat a donné un coup d'éclairage à la qualité de notre travail et s'intègre dans une politique générale de groupe qui ne refuse pas les partenariats. Nous sommes une maison ouverte. C'est aussi un moyen de mutualiser un certain nombre d'investissements afin de maintenir en ligne une maison comme la nôtre », précise le directeur général de la Matmut.

Parmi les autres alliances conclus en 2016, le rapprochement avec la mutuelle Ociane, spécialiste de l'assurance santé, a été acté avec la naissance d'Ociane Groupe Matmut (fusion et intégration au sein de la SGAM Matmut) au premier janvier dernier. Après trois années de partenariat, la mutuelle Mutlog, spécialiste de l'assurance emprunteur, a également adhéré, le premier janvier,à la société de groupe d'assurance mutuelle (SGAM) du Groupe Matmut. Un partenariat a aussi était signé avec Harmonie Mutuelle sur le domaine des risques dommages des PME/PMI de moins de 20 salariés.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition