Calvados

Mécanique

Un nouveau procédé de soudage sans apport matière chez Calip Group

Par Isabelle Evrard, le 22 janvier 2018

Calip Group, spécialisé dans l'usinage et assemblage d’ensembles et de sous-ensembles mécaniques, a reçu le prix 2017 de la Recherche, Technologie & Innovation en Normandie, pour la technique de soudage par friction malaxage. Il est le premier sous-traitant industriel français à pouvoir produire des pièces grâce à cette technologie.

Le soudage par friction malaxage industriel a reçu le prix 2017 de la Recherche, Technologie & Innovation en Normandie — Photo : Calip Group

Développée et brevetée il y a vingt-cinq ans par l’Institut de soudure britannique TWI, la technique de soudage par friction malaxage était restée confidentielle en France. Lorsque le brevet est tombé dans le domaine public, Calip Group a décidé de mettre en œuvre cette technique. « Nous avons industrialisé le procédé sur notre site de Lisieux en utilisant une tête de soudage », explique Thierry Giorgalla, directeur général de Calip Group. « Aujourd’hui, nous sommes le premier sous-traitant industriel français à pouvoir produire des pièces grâce à cette technologie ».

Contrairement au procédé classique de soudage par voie liquide, la soudure par friction malaxage est réalisée sans apport matière. « On soude les deux parties en aluminium en les chauffant et en les mélangeant entre elles à une température de 400 degrés. Cette méthode garantit un assemblage totalement étanche. » Ainsi, les problèmes inhérents à la soudure par fusion des alliages d’aluminium (comme la formation de fissures, de porosité, la diminution de résistance dans la zone affectée thermiquement) ne sont pas rencontrés dans cette technologie.

Une technique économique qui permet de réaliser des gains de matière, car elle implique moins de pertes et diminue la part des pièces taillées masses pour réaliser des assemblages au plus près des formes finales.

À la recherche de nouvelles technologies

Ce type de soudage à l’état solide est également moins énergivore que les procédés par voie liquide. « Elle est également moins couteuse et plus fiable que le brasage sous vide. » Le soudage par friction malaxage industriel a reçu le prix 2017 de la Recherche, Technologie & Innovation en Normandie (Pépites RTI). Le nouveau procédé a séduit de nombreux clients tels que le secteur aéronautique, ou celui du sport automobile : Calip Group a d’ores et déjà enregistré ses premières commandes dans le domaine des robots et des échangeurs thermiques. Une technique qui permet aussi à l’entreprise d’attirer de nouveaux clients et donc de se développer. « Qui dit soudage, dit usinage. Grâce au soudage par friction malaxage, nous captons des nouveaux clients pour l’usinage, clients que nous n’avions pas avant ».

Calip Group ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « Nous avons d’autres projets de développement », assure Thierry Giorgalla, « notre objectif est d’être toujours à l’avant-garde des nouvelles technologies du futur. » Ainsi, le site de Grenoble doit à terme investir pour se spécialiser dans le montage et l’intégration.

Le soudage par friction malaxage industriel a reçu le prix 2017 de la Recherche, Technologie & Innovation en Normandie — Photo : Calip Group

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture