Normandie

Financement

Un nouveau fonds régional doté de 30 millions d’euros pour aider les PME et ETI

Par Sébastien Colle, le 02 novembre 2020

Le fonds d’investissement Normandie Rebond, lancé par la Région Normandie via Normandie Participations, doit permettre de venir en aide aux PME et ETI fragilisées par la crise. Il est doté d’un capital de 30 millions d’euros.

"Nous avons travaillé de manière efficace et rapide avec nos partenaires, et nous avons déjà des dossiers en attente", se félicite Franck Murray, président de Normandie Participations.
"Nous avons travaillé de manière efficace et rapide avec nos partenaires, et nous avons déjà des dossiers en attente", se félicite Franck Murray, président de Normandie Participations. — Photo : S.C

En partenariat avec la Caisse d’Épargne Normandie, le Crédit Agricole Normandie et le Crédit Agricole Normandie Seine, la Région Normandie a lancé "Normandie Rebond", un nouveau fonds d’investissement régional à destination des PME et ETI fragilisées par la crise sanitaire.

Partenariat public privé

Initié par le fonds régional Normandie Participations (prise de participations en capital dans les entreprises), Normandie Rebond a pour objectif de renforcer les fonds propres des entreprises régionales dont la situation était saine avant la crise du Covid-19. « La période actuelle nous a amenés à accélérer la création de ce fonds. Nous savons que les fonds propres seront la clé pour affronter dans la durée les soubresauts économiques qui s’annoncent. Nous avons travaillé de manière efficace et rapide avec nos partenaires, et nous avons déjà des dossiers en attente », se félicite Franck Murray, président de Normandie Participations.

Un nouvel outil innovant « que d’autres régions n’ont pas », assure Bruno Goré, président du directoire de la Caisse d’Épargne Normandie. Concurrents dans leur domaine d’activité, la Caisse d’Épargne et le Crédit Agricole ont réussi à trouver un terrain d’entente « au service des entreprises régionales », souligne Bruno Goré. De son côté, Daniel Epron, président du Crédit Agricole Normandie, insiste sur le partenariat public privé : « C’est la preuve qu’en bonne intelligence avec la concurrence et un partenaire public, nous sommes capables d’apporter des solutions sur le territoire ».

Un capital de 30 millions d’euros

Avec un capital de 30 millions d’euros, le fonds (dont 49 % apportés par Normandie Participations) a pour ambition d’atteindre les 50 millions d’euros en trois ans « avec des souscripteurs de proximité et de confiance ». Normandie Rebond doit permettre d’investir dans 8 à 15 entreprises « de taille significative », réalisant 3 à 150 millions d’euros de chiffre d’affaires avec un effectif de 50 à 100 salariés, « et si possible exportatrices ». Les tickets d’investissement pourront varier de 1 à 3 millions d’euros. « Pour être accompagnées, les entreprises devront être sous-capitalisées et à la rentabilité insuffisante », souligne la direction de Normandie Participations.

L’intervention des actionnaires du fonds au capital des entreprises sera principalement minoritaire mais pourra être réalisée de façon majoritaire en partenariat avec d’autres fonds. Les secteurs privilégiés seront l’industrie manufacturière et les services.

"Nous avons travaillé de manière efficace et rapide avec nos partenaires, et nous avons déjà des dossiers en attente", se félicite Franck Murray, président de Normandie Participations.
"Nous avons travaillé de manière efficace et rapide avec nos partenaires, et nous avons déjà des dossiers en attente", se félicite Franck Murray, président de Normandie Participations. — Photo : S.C

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail