Orne

Technologies

Thermocoax rassemble ses forces dans une usine 4.0

Par Isabelle Evrard, le 20 juin 2022

Thermocoax a investi 15 millions d’euros dans une usine ultra moderne à Caligny dans l’Orne. Avec ce nouvel outil, ce spécialiste des équipements de chauffe et de mesure de température dans les secteurs de l’aéronautique, du nucléaire, du semi-conducteur et de l’industrie vise une meilleure productivité avec un plan de développement à cinq ans.

Le site de Caligny ultra-moderne a été conçu pour soutenir la croissance de Thermocoax mais aussi pour moderniser les équipements et assurer ainsi une meilleure productivité.
Le site de Caligny ultra-moderne a été conçu pour soutenir la croissance de Thermocoax mais aussi pour moderniser les équipements et assurer ainsi une meilleure productivité. — Photo : Isabelle Evrard

Rachetée en 2019 par le groupe britannique Spirax Sarco Engineering PLC, Thermocoax, entreprise spécialisée dans les équipements de chauffe et de mesure de température (spectromètres, buses de chauffe, etc.) dans les secteurs de l’aéronautique, du nucléaire, du semi-conducteur et de l’industrie, a inauguré le 13 avril 2022, sa nouvelle usine sur le site de Normand’Innov à Caligny. "Ce site ultra-moderne a été conçu pour soutenir la croissance de Thermocoax mais aussi pour moderniser nos équipements et assurer ainsi une meilleure productivité et une meilleure sécurité de nos salariés", assurait Nicholas Anderson, PDG du groupe Spirax Sarco Engineering PLC, lors de l’inauguration.

15 millions d’euros d’investissement


Après deux ans et demi de travaux, l’usine nouvelle génération a été livrée à la fin de l’année 2021 et accueille désormais les 300 salariés de l’entreprise. Le projet d’implantation a permis de réunir sur le même site de Caligny, les autres usines normandes vieillissantes de Thermocoax, de Saint-Pierre-du-Regard (Orne) et Saint-Georges-des-Groseillers (Orne). "L’entreprise comptait deux sites vieillissants à Saint-Pierre-du-Regard et Saint-Georges-des-Groseillers, sites que Flers Agglo s’est engagée à acquérir : ce regroupement nous permet d’asseoir notre croissance avec un outil industriel performant, et de rassembler dans un site unique toutes les équipes qui peuvent ainsi bénéficier de la synergie de l’ensemble de l’organisation de Thermocoax", souligne Inès Hamon, directrice générale de l’entreprise ornaise.

Thermocoax est présent à la fois sur les secteurs du nucléaire, de l’aéronautique et de la défense, des turbines, de l’industrie premium, du spatial et des semi-conducteurs.
Thermocoax est présent à la fois sur les secteurs du nucléaire, de l’aéronautique et de la défense, des turbines, de l’industrie premium, du spatial et des semi-conducteurs. - Photo : Isabelle Evrard

Le projet d’implantation d’un montant de 15 millions d’euros (10 millions pour la construction du bâtiment et 5 millions pour les équipements) a bénéficié du soutien financier des collectivités locales pour un montant total de 2,1 millions d’euros (Syndicat Mixte Normand’Innov : 810 000 euros ; Région Normandie : 500 000 euros en 2021 ; Flers Agglo : 700 000 euros pour la reprise des anciens sites ; Orne Immo : 84 000 euros). La Shema (Société d’économie mixte spécialisée dans l’aménagement, la construction et le développement économique basée à Caen) a été le maître d’ouvrage de cette opération dans le cadre de la convention publique d’aménagement avec le Syndicat Mixte. Une implantation qui réjouit le président de la Région Normandie, Hervé Morin. "L’arrivée de Thermocoax permettra d’accroître le rayonnement national et international du pôle d’excellence de Caligny. Thermocoax bénéficie désormais de conditions industrielles optimales pour son développement."

Une toiture de panneaux solaires

La nouvelle usine fait également une belle place à l’environnement avec une toiture entièrement composée de panneaux solaires. Un projet finalisé avec le groupe normand Lhotellier et l’entreprise euroise Terre Solaire : "il s’agit de la première centrale photovoltaïque en autoconsommation de Normandie installée sur les toits d’une entreprise, laquelle exploite l’électricité produite sur place pour alimenter ses unités de production et consommer une énergie produite localement", assure Quentin Verbecke, directeur métier de la filiale Énergie du groupe Lhotellier. Un projet qui représente la plus importante centrale photovoltaïque en autoconsommation de la région avec une puissance de 550 kWc. Au total, 1 488 panneaux ont été installés sur la toiture de Thermocoax, pour un volume d’électricité fourni par an estimé à 540 MWH. "Cette installation nous permet d’économiser 28 % sur notre consommation électrique et confirme la volonté du groupe de jouer son rôle dans la décarbonation de l’industrie", confirme Inès Hamon.

Une extension déjà en projet

Inès Hamon, directrice générale de Thermocoax et Nicholas Anderson, PDG du groupe Spirax Sarco Engineering PLC.
Inès Hamon, directrice générale de Thermocoax et Nicholas Anderson, PDG du groupe Spirax Sarco Engineering PLC. - Photo : Isabelle Evrard

De dimension internationale (une usine de production aux USA, des antennes commerciales en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Chine), Thermocoax a réalisé un chiffre d’affaires de près de 49 millions d’euros en 2020 dont 70 % à l’export. Sur un terrain d’une surface totale de 36 800 m2, la nouvelle usine de 12 000 m2 réunit ainsi les 300 salariés de l’entreprise, 1 200 machines et 1 300 équipements de contrôles, mesures et essais.

"Nos produits sont très techniques et ce marché hyper spécialisé est aujourd’hui très porteur. Cette nouvelle usine nous permettra de grandir dès que le besoin s’en fera ressentir", assure le PDG Nicholas Anderson. Un projet d’extension de 3 000 m2 supplémentaires est, par ailleurs, déjà programmé afin de faire face à la demande croissante pour les produits dont Thermocoax s’est fait la spécialité : les plaques et câbles chauffants pour les industries nucléaire, aéronautique, aérospatiale et les fabricants de semi-conducteurs.

Un plan de développement sur cinq ans

Présent à la fois sur les secteurs du nucléaire (22 % du chiffre d’affaires), de l’aéronautique et de la défense (8 %), des turbines (10 %), de l’industrie premium (12 %), du spatial (5 %) et des semi-conducteurs (43 %), Thermocoax, qui a enregistré une croissance de 17 % en 2021, continue de tabler sur une croissance forte dans les années à venir : "Notre entreprise est très polyvalente et affiche donc un modèle économique très résilient. Nous souhaitons développer des marchés clés dans lesquels nous sommes déjà très présents tels que le spatial, le nucléaire et le semi-conducteur", précise Inès Hamon. "Cette nouvelle usine va également nous permettre d’asseoir notre plan de développement à cinq ans. Notre objectif est d’atteindre les 60 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici cinq ans."

L’entreprise affiche, avec cette volonté de croissance, une politique d’embauche régulière : 183 salariés en 2017 et près de 300 en 2022. Elle consacre également 1,5 % de son chiffre d’affaires à la formation de ses effectifs : douze apprentis sont formés sur le site ornais cette année. "60 % de nos apprentis sont recrutés au sein de l’entreprise au terme de leurs études", détaille la directrice générale. Des formations qui sont dispensées sur le site même de Normand’Innov, à Caligny, au sein de l’école d’ingénieurs ENSI Caen.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition