Calvados

BTP

Terreal investit dans son usine du Calvados pour conquérir de nouveaux marchés

Par Isabelle Evrard, le 12 juillet 2021

Spécialisée dans la fabrication de tuiles en terre cuite pour les toitures, l’usine Terreal de Bavent se lance dans plusieurs projets de modernisation de ses lignes de production. Elle espère ainsi développer sa capacité de production et décrocher de nouveaux marchés.

L'usine Terreal de Bavent utilise de l'argile locale pour la fabrication des tuiles.
L'usine Terreal de Bavent utilise de l'argile locale pour la fabrication des tuiles. — Photo : Isabelle Evrard

Deuxième fabricant français de tuiles en terre cuite pour l’enveloppe des bâtiments, le groupe Terreal (3 370 salariés ; 626 M€ de CA) poursuit son développement. Son usine de Bavent dans le Calvados, l’un de ses 15 sites français (33 dans le monde) où sont employés 68 salariés, est la première à en bénéficier. En effet, l’entreprise normande souhaite concrétiser, d’ici 2022, trois projets de modernisation de ses lignes de production afin d’augmenter sa capacité de production. "En développant la rentabilité du site, nous espérons décrocher de nouveaux marchés dans le Nord de la France, mais aussi à l’export, notamment vers le Bénelux", explique Édouard Schram, directeur du site de Bavent. Pour l’heure, seule 10 à 20 % de la production normande part à l’export (principalement vers la Grande-Bretagne).

Un investissement de près de 1,5 million d’euros

Le premier investissement de 170 000 euros concerne l’automatisation du convoyeur des accessoires vers le séchoir (la fabrication des tuiles se fait en trois étapes par le façonnage, le séchage et la cuisson). "Cette automatisation devrait permettre d’améliorer la productivité mais aussi les conditions de travail sur la ligne", explique Frédéric Castaneda, responsable de production maintenance de l’usine. Huit cent mille euros seront également consacrés à la modernisation des 2 modules de quatre robots, 320 000 euros dans de nouvelles machines permettant de développer de nouveaux coloris de tuiles et 150 000 euros pour la réfection des wagons. L’entreprise espère obtenir une aide financière de la Région Normandie sous forme de subventions et d’une avance à remboursement différée.

Des capacités renforcées

Installée à 15 km à l’est de Caen sur un site de 20 hectares, l’usine de Bavent utilise de l’argile locale pour la fabrication des tuiles. Outre la carrière de Neuilly-la-Forêt qui lui fournit une partie de la matière première pour la phase d’assemblage, l’entreprise normande exploite sa propre carrière riche en argile noire, ocre, grise et sombre selon les couches de terrain. "L’usine de Bavent compose avec celle des Mureaux en région parisienne, le Pôle Tuiles Nord. Chacun des sites de Terreal fabrique des tuiles selon le mode de construction de sa propre zone de chalandise. À Bavent, ce sont les tuiles plates qui ornent les maisons normandes, d’Île-de-France et du centre de la France et les tuiles Côte fleurie qui ornent les maisons du nord de la France et de la Belgique", explique Édouard Schram. Sur la carrière normande, l’usine dispose de 35 à 40 ans d’autonomie en termes d’exploitation grâce à "une extension de la carrière qui est en cours", ajoute-t-il. En rachetant le 31 décembre 2020, le fabricant allemand de tuiles en terre cuite Creaton leader en Allemagne et en Pologne, le groupe Terreal a gagné 63 % de croissance d’un seul coup. Une opération qui profite à l’entreprise de Bavent, par le renforcement de sa force commerciale à l’international.

L'usine Terreal de Bavent utilise de l'argile locale pour la fabrication des tuiles.
L'usine Terreal de Bavent utilise de l'argile locale pour la fabrication des tuiles. — Photo : Isabelle Evrard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail