Caen

Logistique

Sofrilog renforce ses positions logistiques en France et au Maroc

Par Isabelle Evrard, le 26 juin 2021

Acteur de deuxième ligne pendant la crise, Sofrilog, spécialiste de la logistique et du transport grand froid, poursuit son développement avec une croissance de 5 % en 2020. L’industriel caennais continue d’investir et annonce plusieurs ouvertures et agrandissements de sites logistiques en 2021 en France, ainsi qu’un nouvel entrepôt tri-température au Maroc.

Sofrilog connaît une croissance soutenue qui ne s’est pas démentie pendant la crise sanitaire
Sofrilog connaît une croissance soutenue qui ne s’est pas démentie pendant la crise sanitaire — Photo : sofrilog

Solidement implanté dans toute la France, Sofrilog (1 100 salariés ; 40 entrepôts), spécialiste de la logistique et du transport frigorifiques, basé à Caen depuis 1947, connaît une croissance soutenue qui ne s’est pas démentie pendant la crise sanitaire. "D’une façon générale, la filière des surgelés s’est bien comportée. Nos clients ont été touchés diversement. Certains, comme l'enseigne Picard et les grandes et moyennes surfaces (GMS), ont tiré leur épingle du jeu avec une nette suractivité qu’il a fallu gérer également de notre côté", commente Rui Pereira, directeur général de Sofrilog. 


Parmi les points noirs rencontrés, l’arrêt du secteur de la restauration pendant les confinements successifs. Pour accompagner ces clients empêchés de travailler, l’industriel a dû rouvrir certains sites et chambres froides, afin de faire face à des pics de congélation suite à la mévente dans certaines filières : "Le premier confinement a été vécu comme une vraie course de fond", relate Sébastien Bossard, directeur commercial du groupe.

5 % de croissance

Malgré cette activité bouleversée, Sofrilog a enregistré une croissance de 5 %, avec un chiffre d’affaires consolidé de 147 millions d’euros (25 % pour l’activité transport, 75 % pour l’activité logistique). "2020 a été une année de croissance et de résilience pour l’entreprise. Nous n’avons pas fait appel aux aides de l’État : la structure financière de Sofrilog reste pérenne et durable", se félicite Rui Pereira.
 Fort de cette bonne santé, l’entreprise a continué de renforcer ses équipes. "Après la création d’une direction d’exploitation logistique en 2019, nous avons installé une direction d’exploitation transports et renforcé la direction commerciale avec l’arrivée de nouveaux managers en charge des comptes clés, complétée par le lancement de l’outil CRM pour optimiser la gestion des clients et des prospects", explique le directeur commercial qui ajoute qu’il est "capital que l’entreprise soit opérationnelle pour la sortie de crise".


Pour accompagner son développement, Sofrilog a investi, en 2020, dans l’ouverture de nouveaux entrepôts à Trappes (Yvelines), à la Mothe-Achard (Vendée) et dans l’extension du site de Vire (Calvados) pour accompagner la croissance d’un autre client industriel normand, La Normandise, spécialisé dans les aliments pour chiens et chats et qui a vu sa demande fortement augmenter pendant les confinements.

Partenariat avec Supplyweb

Conséquence positive de la crise, l’accélération du e-commerce a permis à Sofrilog d’ajouter une brique supplémentaire à son offre logistique et de lancer un nouveau service de e-commerce alimentaire grand froid, sous la marque Supplyfresh, en s’associant avec Supplyweb, logisticien normand basé à Mondeville aux portes de Caen. "Notre ambition est de répondre aux demandes de nos clients qui veulent livrer leurs produits dans toute la France depuis un seul point de logistique. À terme, nous souhaitons créer de véritables marketplace pour connecter les différents acteurs en circuit court sur des territoires donnés et renforcer ainsi notre rôle de proximité", souligne Rui Pereira.

22 millions d’euros d’investissement en 2021


En complément du renforcement de l’activité e-commerce, l’entreprise a programmé, en 2021 plusieurs travaux d’agrandissement. D’abord sur ses deux plateformes dédiées à son client Picard à Villeneuve-sur-lot (Lot-et-Garonne) et Bédée (Ille-et-Vilaine), ainsi que le démarrage de deux nouvelles plateformes pour Aldi à Orly et Cholet (Maine-et-Loire) depuis le mois d’avril, et enfin, l’extension du site de La Verrie (Vendée). Au total, Sofrilog investira 22 millions d’euros sur l’année 2021 dans l’agrandissement et la rénovation de ses sites. 
Les projets ne concernent pas uniquement l’activité logistique : "Nous poursuivons la modernisation de notre réseau de transports afin que notre parc de véhicules soit composé de plus en plus de véhicules propres", ajoute le directeur général.

Aujourd’hui, sur les 250 véhicules du parc de Sofrilog, une cinquantaine fonctionne déjà au gaz et tourne dans les centres urbains d’Île-de-France. Pour réduire son empreinte environnementale, Sofrilog a choisi, à chaque remplacement de véhicules roulant au diesel, de faire l’acquisition de véhicules propres fonctionnant au gaz, à l’électricité et plus tard, quand la technologie le permettra, à l’hydrogène.

Une nouvelle plateforme au Maroc

Devenir un acteur majeur dans le monde de la logistique agro-alimentaire hors des frontières françaises reste également l’un des objectifs de Sofrilog. Pour se lancer à l’international, l’entreprise a choisi le Maroc comme première implantation. Sofrilog souhaite, en effet, installer à Casablanca, une plateforme composée de trois cellules à température différente. "Le développement du marché agroalimentaire marocain, porte d’entrée pour l’Afrique, est un enjeu considérable pour les pouvoirs publics marocains qui ont mis en place des stratégies conséquentes pour favoriser son émergence. C’est un marché qui intéresse nos clients, et nous nous réjouissons de pouvoir leur offrir une continuité du réseau à l’international", affirme Sébastien Bossard, directeur commercial du réseau Sofrilog.

Pour concrétiser ce projet, Sofrilog s’est rapproché de La Marocaine Frigorifique et de Logistique (LMFL), créée en juillet 2017 par deux logisticiens marocains, Fatima Zahra Lorabi et son père Mhamed Lorabi. "Il est rare de trouver des sociétés familiales qui ont des activités aussi similaires. Le partenariat que nous formons avec Fatima Zahra Lorabi est très complémentaire car nous avons la même vision du métier. L’expertise qu’elle a acquise tout au long de sa carrière française est un des atouts capitaux au développement de l’activité marocaine", ajoute Rui Pereira, directeur général de Sofrilog.

Après avoir acquis un terrain de près de 5 hectares à Casablanca et déposé le permis de construire en 2020, l’entreprise doit lancer le démarrage de la construction de la plateforme au cours du second semestre 2021, pour une mise en service à l’horizon 2022.

Sofrilog connaît une croissance soutenue qui ne s’est pas démentie pendant la crise sanitaire
Sofrilog connaît une croissance soutenue qui ne s’est pas démentie pendant la crise sanitaire — Photo : sofrilog

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail