Calvados

Mécanique

Sofame investit pour passer à la dimension industrielle

Par Isabelle Evrard, le 12 janvier 2019

L’entreprise normande Sofame, spécialisée dans la mécanique de précision, a investi deux millions d’euros dans des machines nouvelle génération pour gagner en performance.

Loïc Danneville, PDG de Sofame à Chouain
Loïc Danneville, PDG de Sofame : « Nous devons être plus performants et plus rapides que nos concurrents ». — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

L’usinage et la mécanique de précision sont des domaines d’activité en constante évolution pour lesquels les entreprises doivent innover constamment. C’est pourquoi Sofame, PME de 14 salariés, basée à Chouain, spécialisée dans l'usinage de pièces mécaniques unitaires petites et moyennes séries, principalement à destination de l'industrie agroalimentaire, mais aussi dans le prototypage, a décidé d’investir sur cinq ans (via des prêts bancaires) deux millions d’euros dans des machines plus modernes. « De véritables machines 4.0 », selon Loïc Danneville, directeur et fondateur de la société en 1997. « Nous nous sommes engagés dans un véritable bond technologique avec l’acquisition de machines multitâches, telles que des fraiseurs, des tours derniers modèles et des fraiseuses à commande numérique. Notre atelier est l’un des plus modernes du territoire », assure le chef d’entreprise. Une toute nouvelle machine spécialisée dans l’électro-érosion doit également arriver début 2019.

L’objectif de ces investissements est de gagner en performance, souligne le chef d’entreprise. « Nous intervenons comme sous-traitant : nous devons être plus performants et plus rapides que nos concurrents. Mais pas seulement. Auparavant, tous nos efforts étaient portés sur la fabrication : il fallait fabriquer vite et bien. Aujourd’hui, la rentabilité n’est plus un critère suffisant. Si nous voulons récupérer des marchés avec des grands groupes ou avec des collectivités, nous devons avoir une façon de travailler qui leur ressemble. »

Organiser la chaine de production

Outre des machines plus performantes qui permettent à la PME normande de fabriquer plus vite des pièces plus puissantes et de plus en plus précises, l’entreprise mise aussi sur une meilleure organisation de la chaîne de production et des procédures de fabrication. « Notre objectif pour 2019 est de travailler mieux en intégrant des systèmes qualité et en appliquant des protocoles, des procédures », explique le dirigeant qui a embauché un cadre à temps partagé, responsable qualité. Sa fonction est de gérer tous les dossiers d’obtention des différentes normes qualité et environnementales et de travailler sur l’organisation interne de l’entreprise. Avec des défis bien précis : « Augmenter notre dynamique commerciale et arriver à une envergure nationale, se positionner autrement et plus efficacement. Nous sommes arrivés à un point charnière. Il s’agit pour nous de passer de la dimension artisanale à la dimension industrielle. »

Augmenter le chiffre d’affaires

Loïc Danneville a créé son activité en 1997, à seulement 29 ans : « J’ai démarré tout seul dans mon atelier avec un carnet à souches pour les bons de livraison et factures ! » Depuis cinq ans, il a doublé le nombre de salariés et compte bien recruter au moins deux collaborateurs supplémentaires. « Le problème est d’en trouver et les jeunes techniciens sont une denrée rare », reconnaît le dirigeant. Avec deux millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, Loïc Danneville espère franchir un nouveau palier en 2019.

Loïc Danneville, PDG de Sofame à Chouain
Loïc Danneville, PDG de Sofame : « Nous devons être plus performants et plus rapides que nos concurrents ». — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail