Le Havre

Industrie

Siemens ferme son unité de compresseurs au Havre

Par Sébastien Colle, le 03 septembre 2020

Siemens Energy France vient d’annoncer la fermeture de l’unité de fabrication de compresseurs du site Dresser Rand du Havre. Dans le même temps, Siemens Gamesa (détenue à 60% par Siemens) a lancé la construction d’une usine d’éoliennes dans la ville océane qui doit devenir la vitrine de son ambition pour la transition écologique.

Le site Dresser Rand du Havre emploi 560 personnes. Au total, 300 salariés sont concernés par la fermeture de l'unité de fabrication de compresseurs.
Le site Dresser Rand du Havre emploi 560 personnes. Au total, 300 salariés sont concernés par la fermeture de l'unité de fabrication de compresseurs. — Photo : Siemens

Siemens Energy France se prépare à fermer une unité de fabrication de compresseurs sur le site Dresser Rand du Havre. Au total, 300 salariés sont concernés par la décision du groupe. Dans ce cadre, les employés concernés pourront candidater prioritairement pour la future usine d'éoliennes de Siemens Gamesa (détenue à 60% par Siemens) en construction sur le port du Havre. Des opportunités seront également ouvertes pour le site de la centrale à gaz que Siemens doit construire pour Total Direct Energie à Landivisiau (Finistère), et dont la mise en activité est prévue au cours du premier semestre 2021.

« Au Havre comme à Landivisiau, ce sont donc des emplois qui vont se préciser dans les quatre prochains mois », assure la direction de Siemens. Un plan de départ a également été présenté aux représentants des salariés et doit être mis en œuvre au cours de l’année 2021 : « Nous sommes dans le contexte d’un plan de sauvegarde de l’emploi couplé au plan de départ. Un processus de dialogue avec les instances représentatives du personnel va donc avoir lieu pendant plusieurs semaines et permettra d’évoquer les postes catégories par catégories, ainsi que la dimension formation », précise la direction du groupe.

Déclin sur les énergies fossiles 

Plusieurs types de mesures seront proposées aux salariés impactés par l’arrêt de l’activité compresseurs, dont des « mesures d’âge » pour les personnes en fin de carrière, des mesures financières pour ceux qui souhaitent quitter l’entreprise, ainsi que des propositions de mobilité. Que cela soit au sein du site Siemens Gamesa de Landivisiau, qu’au sein de «d’autres sites qui peuvent aussi offrir des possibilités de reconversion et de formation », précise la direction.

Reprise en 2014 par Siemens, l’usine Dresser Rand du Havre fabrique des équipements de compression pour l’industrie pétrolière mais connaît des difficultés liées à une activité en déclin sur les énergies fossiles. « Le marché du pétrole connaissait des cycles de hausse et de baisse ces vingt dernières années. À présent, on observe une baisse continue qui semble devoir perdurer », souligne-t-on chez Siemens. Le site Dresser Rand ne fermera pas toutefois ses portes. Il poursuivra ses activités de services et de maintenance qui emploient 260 personnes.

Le Havre, vitrine de la stratégie écologique de Siemens 

Mais la stratégie de Siemens Energy France s’oriente clairement vers la transition énergétique : « Les industries correspondantes aux énergies fossiles sont en déclin, et la volonté du gouvernement français est d’accélérer la transition écologique. Nous devons donc en tenir compte pour le déploiement de notre stratégie », souligne un membre de la direction du groupe énergétique.

Et pour mener à bien cette stratégie, Le Havre coche toutes les cases, selon la direction qui souligne « le savoir-faire du site Dresser Rand, les compétences disponibles sur le territoire et la possibilité de construire une usine d’éolienne. Le Havre devient donc naturellement la ville pilote pour mener à bien cette transition écologique ». L’ouverture de l’usine d’éoliennes en construction sur le port du Havre est prévue début 2022. Avec 750 emplois à la clé.

Le site Dresser Rand du Havre emploi 560 personnes. Au total, 300 salariés sont concernés par la fermeture de l'unité de fabrication de compresseurs.
Le site Dresser Rand du Havre emploi 560 personnes. Au total, 300 salariés sont concernés par la fermeture de l'unité de fabrication de compresseurs. — Photo : Siemens

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail