Calvados

Industrie

Sidel s’apprête à fermer son usine de Lisieux

Par Isabelle Evrard, le 08 novembre 2022

Confronté à une concurrence de plus en plus forte et à une érosion croissante de ses marges, Sidel, spécialiste du conditionnement pour les boissons, les produits d’hygiène et alimentaires, va fermer son site de Lisieux d’ici fin 2023. 109 salariés sont concernés par le plan social.

Sidel produit des solutions de conditionnement pour les boissons, les produits alimentaires et les produits d'hygiène du corps et de la maison.
Sidel produit des solutions de conditionnement pour les boissons, les produits alimentaires et les produits d'hygiène du corps et de la maison. — Photo : Emmanuel LELAIDIER

L’annonce a été faite lors du Comité Social et Économique (CSE) du groupe le 13 octobre dernier : Sidel (groupe suédois Tetra Laval) fournisseur mondial de solutions de conditionnement pour les boissons, les produits alimentaires et les produits d’hygiène du corps et de la maison va fermer son usine de Lisieux et relocaliser ses activités sur d’autres sites du groupe. La direction du groupe qui emploie 5 000 salariés dans le monde, dont 1 750 en France, avance "une concurrence de plus en plus forte et une érosion croissante de ses marges", mais aussi "d’importants problèmes de qualité sur les équipements fabriqués à Lisieux qui impactent la réputation du groupe". De fait, le chiffre d’affaires consolidé de Sidel Lisieux est en baisse depuis 2017 : de 105 millions d’euros, il était de 74,4 millions en 2021. Le résultat net est quant à lui, négatif depuis 2016 (-1,6 million d'euros en 2021).
Le site de Lisieux, qui emploie 109 salariés, conçoit et fabrique des machines qui servent à envelopper les packs de bouteilles sous film plastique (fardeleuses). Il regroupe des services support, un bureau d’études et un atelier de production. Sur les 109 postes actuels du site, 16 postes seraient transférés sur un autre site du groupe, à Corcelles-les-Cîteaux (Côte d'Or) et 93 postes pourraient être supprimés. Parmi ces postes supprimés, 54 seraient recréés sur le site d’Octeville-sur-mer (Seine-Maritime), siège France de Sidel qui emploie 800 personnes.

Transfert d’activités sur d’autres sites

Le plan de restructuration, présenté au CSE et aux salariés le 3 novembre 2022, prévoit un transfert des activités de production des machines complexes sur le site de Corcelles les Cîteaux (320 salariés), spécialisé dans le secteur de l’emballage secondaire, métier proche de celui du site de Lisieux. Un transfert qui devrait permettre, selon Sidel, "d’accélérer la standardisation des processus industriels, d’améliorer la qualité, de réaliser des économies d’échelle et de mutualiser des retours d’expérience". Par ailleurs, les activités services, bureau d’études et R & D (54 postes) pourraient être transférées sur le site d’Octeville, où 150 personnes travaillent dans le bureau R & D. "L’occasion de créer des synergies entre les deux équipes normandes et de mutualiser les moyens et les compétences", selon la direction. La production des machines Standard Access fabriquées à Lisieux, et destinées au marché Asie-Océanie- Afrique (5 à 10 machines par an), serait transférée sur le site de Pune en Inde pour être produites directement sur place pour le marché local.
Autre solution qui pourrait sauver l’usine de la fermeture : depuis 2014, la loi Florange impose aux groupes d’au moins 1 000 salariés et qui souhaitent fermer leur usine et procéder à des licenciements économiques, de rechercher un repreneur. "La Normandie est un territoire très dynamique. Deux entreprises ont déjà fait savoir, officieusement, qu’elles pourraient être intéressées par la reprise", assure la direction qui ne souhaite pas en dire plus pour le moment.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition