Orne

Environnement

RecyOuest veut recycler les filets agricoles à l'infini

Par Isabelle Evrard, le 15 novembre 2021

L’entreprise normande RecyOuest, spécialisée dans le recyclage des ficelles et des filets agricoles, franchit une nouvelle étape de son développement avec le démarrage du chantier de son usine d’Argentan. À terme, l’unité pourra produire plus de 6 000 tonnes de plastique recyclé.

Le projet de RecyOuest a reçu le soutien financier de France Relance.
Le projet de RecyOuest a reçu le soutien financier de France Relance. — Photo : Marion Bezille

Il aura fallu plus de sept ans de travaux de recherche et d’expérimentation à l’entreprise RecyOuest (6 salariés) pour mettre au point un procédé de recyclage des filets plastiques entourant les ballots agricoles. L’entreprise, créée en 2014 par Marcela Moisson, a franchi une nouvelle marche, avec la pose de la première pierre de son usine normande, à Argentan, au mois de juillet dernier afin d’industrialiser son process.

Cette unité de 8 000 m2, bâtie sur un terrain de 2,5 hectares, devrait être opérationnelle en 2022. "L’installation de la première ligne aura lieu en fin d’année 2021. La production pourrait débuter dès 2022. L’unité pourra traiter à terme 13 500 tonnes de déchets qui permettront de régénérer environ 6 000 tonnes de plastique", explique Pierre-Nicolas Mussillier, responsable commercial et environnemental de RecyOuest.

7 millions d’euros d’investissement

Pour donner vie au projet, l’entreprise a levé 1,95 million d’euros en capital auprès d’investisseurs privés et publics, parmi lesquels la Banque des Territoires. Elle a par ailleurs bénéficié du soutien financier de France Relance (1 M€), du programme Territoires d’Industrie, de la Région Normandie, d’Argentan Intercom et de l’Ademe Normandie (350 000 euros). "Au global, le projet nécessite sept millions d’euros d’investissement", précise le responsable. Le recrutement du personnel de l’usine démarrera à l’automne 2021 (électromécanicien, manutentionnaire, plasturgistes, conducteurs…). L’unité devrait atteindre une vitesse de croisière d’une vingtaine de salariés mais RecyOuest espère vite doubler sa capacité de production et employer 30 à 35 personnes d’ici quatre à cinq ans.

Recyclage en boucle fermée

RecyOuest propose une éco-solution pour le recyclage des thermoplastiques filamentaires et plus particulièrement, des filets et ficelles agricoles usagés pour balles rondes. La solution est entièrement mécanique. Les filets sont coupés, étirés, secoués et battus pour séparer les fibres plastiques et végétales. L’innovation introduite par RecyOuest dans son processus exclusif de recyclage est triple : un nettoyage sans eau et sans substances chimiques avec un impact réduit sur l’environnement, une température de process modérée qui préserve les caractéristiques mécaniques originales des polymères, un recyclage en boucle fermée.

"Grâce à son procédé innovant, RecyOuest peut régénérer ces déchets plastiques et créer une matière plastique recyclée de très haute qualité, comparable à la qualité de la matière vierge de départ", détaille Marcela Moisson qui souhaite inscrire son entreprise dans un recyclage des filets à l’infini et intéresser ainsi la filière de la plasturgie. La dirigeante, française originaire du Pérou, s’est inspirée des technologies utilisées au sein de l’entreprise familiale au Pérou, en détournant les méthodes d’égrainage du coton et de l’écossage du riz pour réussir le nettoyage des fibres des filets agricoles.

À l’échelle européenne

L’entreprise normande travaille en partenariat avec l’éco-organisme A.D.IVALOR, chargé de la collecte et du recyclage des déchets de l’agrofourniture sur le territoire français. Elle est par ailleurs soutenue par l’Association APE Europe (association professionnelle européenne qui rassemble les entreprises et organisations de la plasticulture), RecyOuest a l’ambition de recycler l’ensemble des filets agricoles collectés en Europe. Elle ne manquera pas de matières à recycler : le gisement européen est estimé à 250 000 tonnes de filets et ficelles.

Le projet de RecyOuest a reçu le soutien financier de France Relance.
Le projet de RecyOuest a reçu le soutien financier de France Relance. — Photo : Marion Bezille

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail