Eure

Défense

Protecop rapatrie en Normandie la fabrication de ses gilets pare-balles

Par Sébastien Colle, le 17 juin 2022

Après avoir décroché un contrat avec la police brésilienne de São Paulo, Protecop, spécialiste des équipements de protection individuelle pour le maintien de l’ordre et la protection balistique, a rapatrié sa production de gilets pare-balles sur son site de Bernay, dans l’Eure.

Protecop réalise l’intégralité de la commande de gilets pare-balles destinée à la police de São Paulo sur son site de Bernay dans l’Eure.
Protecop réalise l’intégralité de la commande de gilets pare-balles destinée à la police de São Paulo sur son site de Bernay dans l’Eure. — Photo : DR

Acteur majeur de la filière balistique française, l’entreprise normande Protecop a décroché, début 2022, un marché avec la police brésilienne de Sao Paulo pour la fabrication de gilets pare-balles. Une commande réalisée dans son intégralité sur le site de Bernay (Eure) de l’entreprise qui compte 200 salariés. Un contrat qui a permis la création d’une quinzaine de nouveaux postes au sein de l’entreprise.

Alors qu’elle dispose de deux filiales en Tunisie, pour la fabrication de divers équipements de maintien de l’ordre (coudières, genouillères), ainsi qu’au Brésil, l’entreprise a choisi de rapatrier la production des gilets pare-balles en Normandie, en complément de son activité plaques balistiques afin de "répondre aux enjeux de souveraineté sur des produits stratégiques et réduire l’empreinte carbone", assure la direction de Protecop. Une stratégie destinée à renforcer l’ancrage local de l’entreprise et dynamiser ses collaborations avec les entreprises normandes. "Nous avons une vraie volonté de nous inscrire dans notre territoire, de faire travailler un maximum d‘entreprises locales et de créer des synergies en favorisant des circuits plus courts", souligne Emmanuelle Hoebanx, directrice commerciale.

Investissement dans de nouveaux bâtiments

Membre de Normandie AeroEspace (NAE), filière aéronautique, spatiale, défense et sécurité normande, la PME familiale a lancé l’extension de ses unités de production avec la construction d’un bâtiment d’une surface de 800 m² à Bernay, pour un montant d’investissement de près de 2 millions d’euros.

Outre des gilets pare-balles, l’entreprise créée en 1982 fabrique des équipements de protection pour les forces de maintien de l’ordre et des tenues de déminage. Réalisant un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros, elle compte parmi ses clients le ministère de l’Intérieur ou encore celui des Armées françaises et de plusieurs autres pays. La stratégie de développement de l’entreprise continue d’être orientée à l’export, qui représente 60 % de son chiffre d’affaires. Présente sur plusieurs continents, elle cherche à accélérer son développement en Amérique du Sud.

Un banc d’essais balistiques

Lauréat de l’appel à projets France Relance en mai 2021, Protecop a aussi choisi de renforcer son service intégré de R & D en s’équipant d’un banc d’essais balistiques à Bernay. Première entreprise française à se doter d’un tel équipement, Protecop ajoute ainsi l’activité de tests à son service de R & D. "L’objectif avec ce banc d’essais est de gagner en performance pour créer des solutions sur-mesure et répondre à plus d’appels d’offres", souligne la direction de l’entreprise qui investit fortement en R & D avec 600 000 euros en 2021.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition