Normandie

Conjoncture

Présidentielle 2022 :  ce qu'attendent les chefs d'entreprise normands 

Par Sébastien Colle, le 03 mars 2022

Selon le réseau des CCI de Normandie, les chefs d’entreprise normands attendent de l’élection présidentielle davantage de soutien de leurs capacités financières.

Les présidents du réseau des CCI de Normandie souhaitent attirer l’attention des candidats à la présidentielle sur des enjeux d’envergure nationale comme la réindustrialisation du pays et les prix de l’énergie.
Les présidents du réseau des CCI de Normandie souhaitent attirer l’attention des candidats à la présidentielle sur des enjeux d’envergure nationale comme la réindustrialisation du pays et les prix de l’énergie. — Photo : Sébastien Colle

Pour les aider à sortir définitivement de la crise sanitaire et à profiter de la reprise économique, les chefs d’entreprise normands attendent du prochain président de la République un soutien de leurs capacités financières. Il s’agit de la première attente des dirigeants normands (pour 34 % des sondés), selon l’étude menée par le réseau des CCI de Normandie, qui a interrogé 2 360 chefs d’entreprise du territoire. Les dirigeants plaident principalement en faveur d’aides exceptionnelles, de réduction de charges et d’allégements fiscaux.

Les dirigeants attendent également du futur chef de l’État qu’il favorise leur recrutement, à travers notamment le développement des compétences et la formation. Il s’agit d’une autre demande forte mise en avant par l’étude des CCI, notamment dans les secteurs en tension. "Le développement de l’apprentissage a été accéléré ces dernières années, c’est le chemin vers lequel il faut tendre. Il faut faire aimer l’alternance", souligne Vincent Laudat, président de la CCI Rouen Métropole. Autre demande pressante des chefs d’entreprise, la simplification des démarches administratives véritable "serpent de mer" selon Manuel Le Roux, président de la CCI Caen Normandie : "C’est indispensable, et cette simplification doit être adaptée aux PME et TPE", insiste l’élu.

Énergie et réindustrialisation

Dans le contexte de l’élection présidentielle, les présidents du réseau des CCI de Normandie souhaitent également attirer l’attention des candidats sur des enjeux d’envergure nationale qui raisonnent particulièrement sur le territoire. Ainsi, la réindustrialisation du pays apparaît comme une priorité pour Gilles Treuil, président de la CCI Normandie : "Il faut lever les freins à la réindustrialisation, notamment en matière de terrains disponibles. Réindustrialiser tout en veillant à l’impact carbone et à la mise en place des démarches RSE". Le problème du prix de l’énergie est un autre enjeu d’importance soulevé par Vincent Laudat : "Nous avons des entreprises électro-dépendantes avec des coûts énergétiques qui ont été multipliés par deux, trois, voire quatre. Nous avons tiré le signal d’alarme auprès du ministère des Finances car la question de l’énergie est primordiale pour nos entreprises". Enfin, les responsables des CCI normandes se montrent également inquiets de la protection des entreprises face aux cyberattaques qui deviennent "un fléau" pour Daniel Dufeu, président de la CCI Ouest Normandie, et qui demande "des outils d’urgence" pour aider et former les entreprises.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition