Orne

Agroalimentaire

Pour favoriser l'égalité hommes-femmes, la Biscuiterie de l’Abbaye encourage la promotion interne

Par Isabelle Evrard, le 02 janvier 2020

La Biscuiterie de l’Abbaye, dans l’Orne, a mis en place une politique salariale favorisant l’égalité hommes-femmes. Mais son PDG Charles Lebaudy veut aussi en faire plus pour ouvrir les emplois traditionnellement masculins de son entreprise à ses employées.

Charles et Gérard Lebaudy-Biscuiterie de l'Abbaye
Charles Lebaudy (à gauche) a pris la suite de son père Gérard, à la tête de la Biscuiterie de l'Abbaye, et poursuit l'engagement de l'entreprise en faveur de la mixité. — Photo : © Biscuiterie de l'Abbaye

Engagée dans une politique RSE depuis 2003, la Biscuiterie de l’Abbaye (276 salariés ; 43 M€ de CA) à Lonlaye-L’Abbaye (Orne) a notamment mis en place une politique favorisant l’égalité hommes-femmes, en commençant par la rémunération de ses collaborateurs.

« Les salaires ne sont pas individualisés chez nous. Ils sont liés à des fiches de postes et dépendent de la convention collective », explique Charles Lebaudy. Le PDG de la biscuiterie assure que les « salaires sont calculés sur la même base de calcul et affichent une totale transparence ».

Tendre vers l'égalité par la formation et l'investissement

Certains domaines d’activité sont plus difficiles à équilibrer au sein de l’entreprise, comme celui de la maintenance, jusqu’à récemment assuré à 100 % par des hommes. « Pour remédier à cet état de fait, nous avons encouragé la promotion interne. Ainsi, deux de nos salariées employées au conditionnement ont bénéficié d’une formation interne, pour apprendre le métier de régleuse et intégrer à terme le service maintenance », explique Charles Lebaudy, récemment nommé ambassadeur de l’égalité professionnelle en Normandie, aux côtés de Karin Warin, dirigeante de la plateforme de référencement Ami2 (36 salariés ; 5 M€ de CA).

« Sur certains métiers, la mixité sera difficile à appliquer. »

Autre levier permettant de mettre l’accent sur la mixité, l’investissement dans des machines ergonomiques, comme les lève-palettes pour les charges lourdes : « Cette fonction était jadis réservée aux hommes pour des raisons physiques. Aujourd’hui, grâce à ces nouveaux outils, les femmes peuvent également intervenir », se félicite le dirigeant. Charles Lebaudy avoue « faire d’une pierre deux coups, en améliorant ainsi le confort au travail pour l’ensemble de ses collaborateurs, hommes et femmes ».

Le chef d’entreprise reste conscient que, pour certains métiers, « la mixité sera difficile à appliquer », ne serait-ce que par manque de candidates : « Nous tenons à ce que tous nos pétrisseurs soient boulangers pâtissiers de formation initiale, mais, malheureusement, nous avons très peu de candidatures féminines. »

Avec un index d’égalité professionnelle de 93 sur 100, la Biscuiterie de l’Abbaye se place en pole position et, selon son PDG, elle compte bien « encore améliorer son score ».

Charles et Gérard Lebaudy-Biscuiterie de l'Abbaye
Charles Lebaudy (à gauche) a pris la suite de son père Gérard, à la tête de la Biscuiterie de l'Abbaye, et poursuit l'engagement de l'entreprise en faveur de la mixité. — Photo : © Biscuiterie de l'Abbaye

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.