Caen

Technologies

A Orange Labs, 250 chercheurs travaillent sur l’intelligence artificielle du futur

Par Isabelle Evrard, le 28 mars 2018

Orange Labs Normandie, le 1er labo de recherche normand, développe des technologies à la pointe de l’innovation dans ses locaux à Caen. Deux cent cinquante chercheurs y sont employés.

(de g.à dr.) Nicolas Desmoulins et Quentin Santos travaillent sur la sécurisation des votes électroniques à distance
(de g.à dr.) Nicolas Desmoulins et Quentin Santos travaillent sur la sécurisation des votes électroniques à distance — Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Orange s’affiche comme le plus grand opérateur privé de recherche dans le domaine numérique. L'opérateur emploie 650 chercheurs et 140 doctorants sur le territoire national: deux cents brevets sont déposés chaque année. A Caen, ils sont 250 chercheurs, ingénieurs et développeurs dans les locaux de Orange Labs à travailler sur les technologies de demain faisant appel à l’intelligence artificielle.

« Nous travaillons sur neuf priorités de recherche : la vie personnelle numérique, la société numérique, les pays émergents numériques, l’entreprise numérique, la connectivité ambiante, l’infrastructure logicielle, l’internet des objets, les données et la connaissance, la sécurité », confie Emmanuel Rochas, directeur Orange pour la région Normandie Centre et Val de Loire.

Pôle de référence

Le site de Caen est aujourd’hui reconnu comme le pôle de référence en matière de technologie NFC : c’est en effet à Caen qu’a été développé le volet de la sécurisation de la carte SIM pour le lancement de la banque mobile Orange Bank. Lancée l’hiver dernier, la banque 100 % digitale compte déjà 100 000 clients.

A l’occasion du salon de la recherche organisé en interne pour les salariés d’Orange, les développeurs ont mis en avant quatre projets phares développés sur le site de Caen : la sécurisation bancaire et la protection contre les attaques de logiciels malveillants par le biais notamment de la cryptographie visuelle ; l’environnement de travail de demain avec le « smart virtual office » et le paiement mobile simple pour vendre ou acheter en ligne avec Orange Money ; le « vote + », vote en ligne qui supporte plusieurs modes de scrutin : « Nous travaillons sur un système qui garantit le secret du vote et la transparence du scrutin grâce à des mécanismes de chiffrement avancé », explique Nicolas Desmoulins, développeur en charge du projet « Vote + » . Tout un programme !

(de g.à dr.) Nicolas Desmoulins et Quentin Santos travaillent sur la sécurisation des votes électroniques à distance
(de g.à dr.) Nicolas Desmoulins et Quentin Santos travaillent sur la sécurisation des votes électroniques à distance — Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture