Réseaux économiques

Interview "Nos ambitions pour les CCI de Caen et du Havre"

Entretien avec Manuel Le Roux, président de la CCI Caen Normandie et Yves Lefebvre, président de la CCI Seine-Estuaire

Propos recueillis par Isabelle Evrard et Sébastien Colle - 12 janvier 2022

Alors que les CCI de Rouen, Ouest Normandie et Portes de Normandie ont réélu leurs présidents sortants, deux nouveaux présidents, Manuel Le Roux et Yves Lefebvre, prennent respectivement la tête de la CCI Caen Normandie et CCI Seine-Estuaire. Formation, gestion des ports, accompagnement des entreprises : les deux nouveaux élus des chambres consulaires exposent leurs priorités.

Manuel Le Roux et Yves Lefebvre, présidents de la CCI Caen Normandie et CCI Seine Estuaire
Manuel Le Roux et Yves Lefebvre, présidents de la CCI Caen Normandie et CCI Seine Estuaire — Photo : DR

Qu’est-ce qui a motivé votre engagement à la présidence de la CCI ?

Manuel Le Roux : En tant que dirigeant que directeur général du cabinet d’expertise comptable Fidorg Normandie, et trésorier de la CCI Caen Normandie depuis 8 ans, je travaille au quotidien avec les entreprises : je sais qu’elles ont besoin de s’appuyer sur des réseaux et des partenaires comme la CCI pour se transformer et j’ai souhaité moi aussi faire partie de cet engagement. Il est important de contribuer au développement des entreprises et de l’attractivité de notre territoire pour que chacun puisse y vivre et s’y épanouir et pour que nos enfants puissent y trouver du travail.

Yves Lefebvre : J’étais déjà président de la délégation Fécamp-Port-Jérôme et vice-président de la CCI Seine Estuaire aux côtés de la présidente Léa Lassarat, sous la précédente mandature. Lorsqu’elle a décidé de ne pas se représenter j’y suis allé, car j’avais le soutien de la présidente, celui du bureau et la motivation de faire avancer les choses. Je me suis préparé à prendre ces fonctions en réorganisation mon entreprise, SIM, agences d’emploi, pour me libérer du temps. Je serais un président sur le terrain, auprès des entreprises."

Quels sont les projets prioritaires auxquels vous allez vous atteler avec votre équipe ?

Manuel Le Roux : Si les dispositifs d’accompagnement des entreprises concernant la crise sanitaire sont aujourd’hui bien rodés, il y a néanmoins des gros dossiers à venir : certaines délégations de service public de nos ports de commerce et de plaisance du Calvados arrivent à échéance et sont à renouveler. Par ailleurs, la crise les a fortement touchés, notamment le port d’Ouistreham qui, lui, a subi une double peine avec le Brexit.

Mais nous avons aussi de beaux projets à venir en 2022 avec Ayro, start-up à l’origine d’une technologie de propulsion hybride éolienne pour le transport maritime, et qui a choisi le port de commerce de Caen pour installer son usine de fabrication de mâts début 2022. À terme, ce sont plus d’une centaine d’emplois à terme sur le territoire normand qui sont annoncés par Ayro. La CCI sera là pour les accompagner dans leur projet global.

Yves Lefebvre : Je veux que l’on soit visible, et pour cela remettre les gens sur le terrain pour mieux connaître les entreprises et leurs besoins. Il faut mener un travail important autour de la formation, car tous les métiers sont en tension. Il faut anticiper les besoins du territoire, et travailler avec tous les acteurs économiques, sans concurrence. Je vais mettre en place la règle des 5 P, c’est-à-dire de la proximité avec le terrain, des partenariats avec les acteurs économiques, un grand professionnalisme de nos collaborateurs, de la prospective sur les métiers et technologies de demain, et renforcer la participation des élus qui vont devenir de véritables ambassadeurs de la CCI.

Depuis les réductions de budget imposées par la loi Pacte, les CCI ont-elles encore les moyens de leurs ambitions ?

Manuel Le Roux : Certes, le budget affecté à nos missions régaliennes par l’État (création ou reprise d’entreprise, développement, formations…) a diminué drastiquement : de 8 millions d’euros de ressources fiscales, nous sommes passés à seulement 3 millions aujourd’hui. Mais cela a eu au moins l’avantage de reposer à plat tout le fonctionnement et les missions de la CCI : nous avons su prendre ce virage en créant de nouveaux produits d’accompagnement aux entreprises et de nouvelles formations. Aujourd’hui, le budget global de la CCI Caen Normandie (aéroport compris) de 2021 s’élève à 28,2 millions d’euros composés de 3 millions de ressources fiscales et de 25,2 millions de ressources propres (prestations de services).

Yves Lefebvre : C’était peut-être un mal pour un bien. Cela nous a obligé à nous réorganiser, et à faire attention aux dépenses. À présent, nous devons nous mobiliser pour trouver des ressources nouvelles. Nous allons notamment réfléchir à mettre en place des hôtels d’entreprises sur les territoires.

Manuel Le Roux et Yves Lefebvre, présidents de la CCI Caen Normandie et CCI Seine Estuaire
Manuel Le Roux et Yves Lefebvre, présidents de la CCI Caen Normandie et CCI Seine Estuaire — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail