Santé

Interview Noria Berkouk, sophrologue : « Les dirigeants d’entreprise manquent souvent de temps de récupération »

Entretien avec Noria Berkouk, sophrologue

Propos recueillis par Sébastien Colle - 18 juillet 2019

Noria Berkouk, sophrologue spécialisée dans le monde de l’entreprise et les environnements sportifs, propose aux dirigeants qui viennent la consulter des techniques de récupération qui favorisent la prise de décision.

Noria Berkouk, sophrologue à Rouen
« Il faut faire le lien entre le corps et le mental, l’un ne pouvant pas fonctionner sans l’autre », souligne Noria Berkouk, sophrologue à Rouen. — Photo : S.C

Pourquoi les dirigeants d’entreprise viennent-ils vous consulter ?

Noria Berkouk : Les dirigeants d’entreprise manquent souvent de temps de récupération dans leur journée. Ceux qui viennent me consulter ont souvent déjà mis en place des techniques pour souffler, comme le sport ou la méditation, mais éprouvent le besoin d’être accompagnés pour avoir une clé supplémentaire. En effet, les temps de récupération favorisent la concentration, la déconnexion entre le bureau et la maison, permet de faire la distinction entre vie professionnelle et vie personnelle. La récupération favorise la prise de décision qui est plus difficile lorsque l’on est fatigué.

Quelles techniques leur proposez-vous ?

N.B. : Ce sont des techniques à base de respiration, de visualisation et de mouvements corporels doux, comme des mouvements de la région thoracique, ou encore de la marche décomposée. L’objectif est d’atteindre la détente physique et mentale, de faire le lien entre le corps et le mental, l’un ne pouvant pas fonctionner sans l’autre. Souvent les pathologies sont liées à l’oubli de la nécessité de s’occuper de son corps. Les séances d’une durée d’une heure, et par groupes qui n’excèdent pas 5 à 7 personnes, doivent permettre d’acquérir des bases pour ensuite atteindre l’autonomie dans la pratique de la sophrologie. Celles-ci se décomposent en trois temps, avec tout d’abord l’installation de la personne qui est une première forme de détente et un premier temps d’échange. Viennent ensuite la pratique des différentes techniques de sophrologie, et enfin un dernier temps d’échange.

Les techniques proposées sont notamment à base d’exercices de respiration qui permettent de solliciter toutes les parties du poumon afin de le détoxifier et de travailler sur une qualité de respiration. La visualisation est une autre technique efficace pour prendre du recul. Au cours d’une journée, on peut connaître des moments de baisse de ressources, l’idée est de visualiser un moment agréable pour en faire un moment refuge. On a facilement tendance à visualiser le négatif, ce qui dégage des hormones de stress, met le corps en tension. En faisant l’inverse, on dégage des hormones positives. Complétés avec les mouvements corporels doux, les exercices peuvent être pratiqués trois à quatre fois par jour, sur des durées variables de 5 à 10 minutes.

La sophrologie peut-elle se pratiquer en groupe ?

N.B. : Oui, j’interviens auprès de groupes en entreprises sur les questions de qualité de vie au travail des collaborateurs. Cela peut être organisé lors de team building, ou lors d’une prise en charge ponctuelle après un coup de rush. Mais on ne vient pas en sophrologie comme en stretching, pour que cela fonctionne, les groupes ne doivent pas dépasser douze participants et mon intervention peut s’étaler sur cinq à dix séances. Mon intervention en entreprise peut aussi concerner une prise en charge individuelle pour des postes à fortes responsabilités.

Noria Berkouk, sophrologue à Rouen
« Il faut faire le lien entre le corps et le mental, l’un ne pouvant pas fonctionner sans l’autre », souligne Noria Berkouk, sophrologue à Rouen. — Photo : S.C

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.