Morbihan : Insolite : Ils utilisent les coquilles d'huîtres pour imprimer en 3D

Par la rédaction, le 08 janvier 2016


D'emblée pas évident de faire le lien entre des coquilles d'huîtres et l'impression en 3 D. Pourtant, c'est le challenge relevé dans le Morbihan par l'Usine de Kervellerin (8 salariés ; 5 millions d'euros de CA), une entreprise qui utilise des matières naturelles comme les coquilles d'huîtres ou les algues pour les transformer en engrais ou autres ingrédients pour l'industrie de la cosmétique. Elle vient en effet de mettre au point une poudre spécifique issue de coquilles d'huîtres broyées. Ce produit a permis de réaliser un fil pour imprimantes 3D. « À partir de ce filament, on peut fabriquer des objets plus ou moins souples. L'atout majeur réside dans le fait que les objets conçus à partir de ce filament seront biodégradables », précise Martine Le Lu, la dirigeante de la société.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture