Dieppe

Naval

Manche Industrie Marine fournit les nouveaux bacs du Département de Seine-Maritime

Par Robert Querret, le 31 mai 2021

Le chantier naval dieppois Manche Industrie Marine vient de livrer un bac de transport fluvial au Département de Seine-Maritime. Un second est déjà en chantier, pour un coût d'un peu plus de 6 millions d'euros au total pour la collectivité.

Manche Industrie Marine va livrer un second bac au Département de Seine-Maritime dès 2022.
Manche Industrie Marine va livrer un second bac au Département de Seine-Maritime dès 2022. — Photo : Manche Industrie Marine

Le chantier naval dieppois Manche Industrie Marine (70 salariés, 3 millions d'euros de chiffre d'affaires) a procédé le 27 mai au lancement du Bac 25, un nouveau bac de transport fluvial destiné au Département de la Seine-Maritime. Cette unité fluviale de 26,5 mètres de long peut accueillir 60 passagers et une douzaine de véhicules. Le Bac 25 sera ensuite remorqué par une unité de l'entreprise Thomas Service Maritime jusqu'au Havre, d'où il remontera la Seine pour être mis en service entre Yainville et Heurteauville en septembre.

Une nouvelle commande pour le groupe dieppois

Une satisfaction pour Philippe Bréchon, directeur général de la holding financière Fipam (chiffre d'affaires non communiqué) auquel appartient Manche Industrie Marine (MIM), la dernière livraison de bac du chantier dieppois au Département remontant à 22 ans. Un deuxième est d'ailleurs en construction chez MIM pour une livraison en 2022 : il reliera Duclair et Sahurs. "Le coût unitaire des deux unités commandées à MIM dans le cadre du plan de modernisation du service public des passages d'eau de la Seine s'élève à 3,15 millions d'euros", indique Alain Bazille, vice-président du Conseil départemental de la Seine-Maritime en charge des infrastructures, transports, ports et routes.

La collectivité locale gère et exploite six bacs fluviaux et deux bacs maritimes entre Rouen et l'estuaire de la Seine, impliquant un effectif de 46 marins au commerce, 54 mariniers et 25 employés à terre. Fin 2020, elle avait procédé au remplacement du Bac 24 qui relie Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime) à Quillebeuf-sur-Seine (Eure). Un bateau d'un coût de 6 millions d'euros cofinancé par les deux départements riverains et la Région Normandie.

Manche Industrie Marine va livrer un second bac au Département de Seine-Maritime dès 2022.
Manche Industrie Marine va livrer un second bac au Département de Seine-Maritime dès 2022. — Photo : Manche Industrie Marine

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail