Rouen

Commerce

Lourde condamnation pour les dirigeants de Vert Marine

Par S.C, le 05 juillet 2017

Le tribunal correctionnel de Rouen a condamné, mercredi 5 juillet 2017, les deux dirigeants de la société Vert Marine, spécialiste de la gestion et de l'exploitation d'équipements sport et loisirs, à des peines de prison avec sursis et de lourdes amendes.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Dix-huit mois de prison avec sursis, une amende de 200.000 euros et l'interdiction de gérer et diriger une entreprise commerciale pendant deux ans pour son propre compte ou celui d'autrui... Les deux dirigeants de la société Vert Marine, Thierry Chaix (président) et Jean-Pascal Gleizes (directeur général), ont été condamnés chacun aux mêmes peines par le tribunal correctionnel de Rouen, à l'issue du procès pour favoritisme ouvert en décembre 2012 dans le cadre d'appels d'offres pour délégation de service public. La société Vert Marine a également été condamnée à une amende de 200 000 euros. Dans la même affaire, Mickaël Pasek gérant d'Aemco, société de conseil et d'assistance aux collectivités dans l'exploitation et la gestion d'équipements sports et loisirs, s'est vu infligé une amende de 30 000 euros assortie d'une peine d'un an de prison avec sursis.

Des faits contestés par les dirigeants

Suite au jugement du tribunal correctionnel de Rouen, mercredi 5 juillet, la direction de Vert Marine dénonce: « Une enquête à charge et une instruction à sens unique » et annonce ne pas accepter le jugement du tribunal correctionnel de Rouen. Les dirigeants ont ainsi interjeté appel dans l'heure qui a suivi le jugement du tribunal, un appel suspensif permettant aux deux dirigeants de poursuivre leur activité. Thierry Chaix et Jean-Pascal Gleizes affirment: « Non, Vert Marine n'a faussé aucun appel d'offre de DSP et n'a gagné aucune délégation en dérogeant aux bonnes pratiques de la profession. Vert Marine ne permet pas à une justice sourde et aveugle de laisser penser que ses équipes trichent ».

Désormais, la direction envisage une autre stratégie de défense et souhaite sortir de sa réserve, affirme un porte parole du groupe: « Jusqu'à présent, Vert Marine et ses dirigeants ont respecté les règles en réservant leurs réponses à l'institution judiciaire au dépend de leur propre image. Thierry Chaix et Jean-Pascal Gleizes sont aujourd'hui plus combatifs que jamais ».

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.