Caen

Biotech

Loop Dee Science met sur le marché son appareil de dépistage de la Covid-19

Par Isabelle Evrard, le 10 septembre 2020

La start-up caennaise Loop Dee Science va commercialiser son kit de détection en biologie moléculaire de la Covid-19. L’entreprise va renforcer son partenariat scientifique avec le CHU de Caen Normandie dans le but de développer des tests rapides de la grippe mais également d’autres virus.

Le système de détection en biologie moléculaire de la COVID-19 permet l’obtention d’un résultat en moins de 40 minutes et directement au chevet du patient testé.
Le système de détection en biologie moléculaire de la COVID-19, élaboré par Loop Dee Science, permet l’obtention d’un résultat en moins de 40 minutes et directement au chevet du patient. — Photo : © Loop Dee Science

La mise sur le marché du kit d’analyse LoopXplore Covid-19 et de l’automate d’analyse LoopX élaborés par la start-up caennaise Loop Dee Science, en partenariat avec le CHU de Caen, va pouvoir démarrer. « Nous venons de recevoir le marquage CE autorisant officiellement la mise sur le marché, et sommes donc en mesure de commercialiser le dispositif », confirme Stefan Gallard, co-fondateur de l’entreprise. La solution d’analyse de la start-up figure désormais sur la liste officielle sur laquelle le ministère de la Santé recense l’ensemble des kits validés par la Haute Autorité de Santé et remboursables par la Sécurité Sociale : « Il s’agit du premier et du seul test rapide virologique de cette liste autorisé par la HAS », ajoute-t-il.
Le système de détection en biologie moléculaire élaboré par la start-up caennaise permet l’obtention d’un résultat en moins de 40 minutes et directement au chevet du patient testé. Pratiques et mobiles, les tests unitaires pourront trouver leur place dans les maisons de santé, par exemple, ou dans d’autres lieux qui nécessitent un dépistage terrain et rapide. « Le dispositif dispose d’une sensibilité de 96 % et d’une spécificité également de 96 % sur un total de 348 échantillons testés », ajoute le chercheur.

Jusqu’à 15 000 kits par jour à terme

La start-up avait commencé à produire un stock d’appareils afin d’être prête à alimenter les premières commandes. « La production avance bien et nous sommes en train de roder nos méthodes pour pouvoir produire davantage », explique le chercheur. « Nous sommes en capacité de produire 3 000 kits par jour et pourrons atteindre rapidement 10 000 à 15 000 kits par jour et 150 automates ». Aujourd’hui, l’entreprise dispose d’un stock de 25 000 kits produits et prêts à vendre. Étant donné sa petite taille, l’entreprise ne peut, pour l’heure, produire à grande échelle et a choisi de privilégier ses partenaires d’origine, tels que le CHU de Caen.

La start-up, composée de sept chercheurs co-fondateurs et de trois intérimaires, tient à gérer sa croissance et son développement commercial. « Nous souhaitons pouvoir accompagner nos clients dans les premières phases de déploiement pour les former à l’utilisation de l’appareil de dépistage. Nous ne sommes pas encore assez nombreux pour assurer ce service si nous produisons en masse. »

Adaptables pour d’autres virus

Avec la volonté de favoriser l’environnement économique local, la start-up n’a pas hésité à faire appel à des entreprises normandes pour collaborer à la production du kit de dépistage : ainsi, Eldim spécialisée dans les technologies d’affichage et en optique de métrologie (Hérouville-Saint-Clair) produit et assemble les appareils LoopX, le Groupe Lemoine fabricant de produits d’hygiène (Flers) fournit les écouvillons, et PRN à Carpiquet assure l’emballage.

Afin de répondre à la croissance de la demande depuis l’apparition de la crise sanitaire, Loop Dee Science a emménagé dans de nouveaux locaux équipés d’une salle blanche et s’est équipé d’un lyophilisateur industriel, ainsi que d’automates de production grâce en partie au soutien financier de la région Normandie et au concours de la Direction générale de l’Armement. Pour l’heure, la start-up est passée d’une production artisanale à quelques milliers de kits par jour mais devra embaucher pour passer sur une production à grande échelle. « Si tout va bien, nous pourrions doubler, voire tripler notre staff », annonce Stefan Gallard.

Loop Dee Science et le CHU de Caen vont également renforcer leur partenariat scientifique pour développer des tests rapides de la grippe, mais également d’autres virus d’intérêt national et international (virus de la rougeole notamment), compatibles avec le LoopX.

Le système de détection en biologie moléculaire de la COVID-19 permet l’obtention d’un résultat en moins de 40 minutes et directement au chevet du patient testé.
Le système de détection en biologie moléculaire de la COVID-19, élaboré par Loop Dee Science, permet l’obtention d’un résultat en moins de 40 minutes et directement au chevet du patient. — Photo : © Loop Dee Science

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail