Manche

Énergie

LM Wind Power va investir 100 millions d'euros à Cherbourg

Par Guillaume Ducable, le 24 mars 2017

Le fabricant danois de pales d'éoliennes LM Wind Power, qui doit devenir avant l'été filiale du groupe américain General Electric, prévoit d'investir au moins 100 millions d'euros pour développer un site de production sur le port de Cherbourg. La pose de la première pierre s'est déroulée le 23 mars 2017.

Photo : Courtesy of LM Wind Power - Instagram

Cent millions d'euros, c'est le montant de l'investissement que le danois LM Wind Power, qui fabrique des pales d'éoliennes, a annoncé vouloir investir à Cherbourg (Manche). La production des pales d'éoliennes destinées aux champs éoliens en mer européens, et pas uniquement français, devrait démarrer courant 2018, précise la direction de l'entreprise danoise devenue filiale du groupe américain General Electric.

L'opérateur qui prévoit à terme d'employer quelques 550 salariés sur le site, annonce le début des embauches et de la formation de la main-d'œuvre dès l'automne prochain. « L'usine est conçue pour pouvoir se développer dans l'avenir et a déjà entamé la phase initiale qui devrait générer 2 000 emplois indirects dans la région », précise-t-on chez LM Wind Power.

Un marché aujourd'hui plus européen qu'hexagonal

« Avec cette usine, explique Alexis Crama, vice-président des activités en mer de LM Wind Power, nous espérons attirer des clients actuels et nouveaux qui développeront le secteur éolien en mer avec nous. Ensemble, nous développerons et produirons des pales performantes et ultra-longues qui contribuerons à réduire le coût de l'énergie éolienne offshore ». « Le marché en mer en Europe offre d'importantes opportunités de croissance pour les prochaines années », estime pour sa part Marc de Jong, P-dg de LM Wind Power.

Près de 4 milliards d'euros sur 25 ans

Du côté des élus locaux, la satisfaction est bien évidemment de mise. Hervé Morin, le président de région, salut « une toute première implantation majeure pour l'éolien offshore » qui aura des retombées importantes sur le territoire avec « des dépenses courante d'investissement et de maintenance d'environ 4 milliards d'euros étalés sur les 25 prochaines années ». Des retombées qui, espère-t-il, devraient toucher les entreprises locales du BTP et de la logistique.

La Région aussi investit

Sur le plan financier, la région Normandie, via l'autorité portuaire Ports Normands Associés (PNA) a participé à hauteur de 45 millions d'euros pour permettre l'accueil du futur site industriel sur l'emprise portuaire de Cherbourg-en-Cotentin. La collectivité qui apportera en outre 4 millions d'euros supplémentaires pour la construction de l'usine elle-même. « Enfin, rappelle Hervé Morin, à travers PNA et la Shema, la Région a pris l'engagement de faire un effort supplémentaire décisif, en prenant en charge les risques liés à des retards possibles du fait de recours qui touchent les projets de parcs éoliens en mer français ».

Photo : Courtesy of LM Wind Power - Instagram

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture