Calvados

Numérique

Linkinfarm facilite le travail des agriculteurs

Par Isabelle Evrard, le 25 janvier 2019

Philippe Fournier, président de Linkinfarm, jeune start-up basée à Mouen dans le Calvados, a développé une plateforme de mise en relation entre prestataires de travaux agricoles et agriculteurs. L’entreprise vient de lever un million d’euros pour accélérer son développement.

L’équipe de la start-up Linkinfarm, dans le Calvados.
L’équipe de Linkinfarm s’est étoffée depuis la levée de fonds d'un million d'euros en août. — Photo : © Linkinfarm

Née d’une réflexion de Bertrand Poirier, David Battu, Florian Brisard et Philippe Fournier, quatre anciens ingénieurs, sur le fonctionnement du travail agricole, la start-up Linkinfarm a vu le jour à Mouen (Calvados) en avril 2017 pour faciliter la vie des agriculteurs. « Nous sommes partis du constat que les machines agricoles et le carburant coûtent de plus en plus cher. Elles représentent environ 50 % des charges fixes sur une exploitation agricole et, souvent, ne tournent que trois à cinq fois par an. L’investissement n’est donc pas forcément très rentable », explique Philippe Fournier, président de la société.

Un gain de temps pour l'agriculteur

Linkinfarm a conçu une plateforme web qui permet de faciliter et sécuriser les prestations entre agriculteurs et entreprises de travaux agricoles. « En quelques clics, via un ordinateur, une tablette ou un smartphone, un agriculteur peut choisir un type de travail et un prestataire », explique le président.

« C'est avant tout un outil d’aide à la décision. Sur notre plateforme, les agriculteurs ont une meilleure visibilité des prestataires, de leur disponibilité et de leurs prix. Ils peuvent les contacter pour faire un travail spécifique à un moment donné. Cela leur évite de se surendetter en achetant des équipements qui ne servent que ponctuellement. » Spécificité de la plateforme : le prestataire vient avec son chauffeur. Un gain de temps pour l’agriculteur mais aussi une sécurité pour le prestataire qui reste maître de sa machine.

Un million d’euros levés

L'équipe de Linkinfarm a reçu le prix Innovation 2018
L'équipe de Linkinfarm a reçu le prix Innovation 2018 - Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Aujourd’hui, Linkinfarm passe à la vitesse supérieure et a réalisé en août une levée de fonds d’un million d’euros pour accélérer son développement. Parmi les investisseurs : le Crédit Agricole, l’éditeur de logiciels pour l’agriculture Isagri, l’accélérateur de start-up normand NFactory, le fonds régional Normandie Participation et une holding composée de particuliers proches des associés (agriculteurs, entrepreneurs, comptables, banquiers, conseillers, enseignants…).

« Notre objectif est de poursuivre l’amorçage de la plateforme, l’étendre à toute la France d’ici l’été 2019 mais aussi de trouver des développeurs pour améliorer notre site. Six personnes ont pu être embauchées. D’autres recrutements sont à venir », confirme Philippe Fournier, qui ajoute : « les retours terrain sont très encourageants, avec une fidélisation croissante des transactions entre agriculteurs et prestataires. »

La plateforme a enregistré une trentaine de milliers d’euros de flux depuis sa mise en ligne au mois d’août, ainsi que la création de 700 comptes. « Des chiffres en croissance constante ». Linkinfarm a reçu le trophée 2018 de l’économie normande dans la catégorie Innovation à Caen.

L’équipe de la start-up Linkinfarm, dans le Calvados.
L’équipe de Linkinfarm s’est étoffée depuis la levée de fonds d'un million d'euros en août. — Photo : © Linkinfarm

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.