Orne

Énergie

Le solaire se lève en Normandie

Par Isabelle Evrard, le 25 septembre 2019

Après dix ans de procédure et 7 millions d'investissement, la centrale solaire photovoltaïque implantée sur l’ancienne friche industrielle de la SNCF au Château d’Almenêches - la plus grande de l'Orne, fournit aujourd'hui l'électricité de près de 3 000 foyers.

La centrale solaire du Château d'Almenêches, dans l'Orne, est équipée de 18 180 modules solaires
La centrale solaire est équipée de 18 180 modules solaires — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

C’est un projet de longue haleine qui a vu le jour, dans la petite commune du Château d’Almenêches, dans l’Orne. La centrale solaire photovoltaïque au sol a été inaugurée cet été, à la gare de Surdon, sur une friche industrielle appartenant à la SNCF. Le dossier, ouvert en 2009, à l’initiative du maire de la commune Didier Leriche, a nécessité dix ans d’études et de travaux. « Un vrai parcours du combattant », reconnaît l’élu. Le dossier, d’abord refusé par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) en 2014, sera ensuite validé par l’autorité administrative l’année suivante pour un démarrage des travaux en 2017.

7,5 millions d’euros investis

La nouvelle centrale de 17,6 hectares – la plus importante construite dans l’Orne - est équipée de 18 180 modules solaires fabriqués par la société Voltec (Bas-Rhin) et de 246 trackers solaires monoaxes fournis par la société Optimum Trackers (Bouches-du-Rhône) : « La puissance de la centrale est de 6 181 Kwc et elle produit 7 401 000 kwh par an, soit la consommation annuelle hors chauffage de 2 960 foyers », détaille Loïc Picot, président d’Initiatives et Énergies Locales (IEL), spécialisé dans le développement, l’installation et l’exploitation de projets d’énergies renouvelables. Les deux sociétés IEL et Omnes Capital ont investi dans ce projet 7,5 millions d’euros.

Le terrain, sur lequel a été aménagée la centrale solaire, abritait jusqu’en 1989, l’usine de fabrication de traverses de chemin de fer où étaient employées près de deux cents personnes. « Après le démantèlement du site industriel, nous avons entamé la dépollution en collaboration avec les services de l’État, et mis en place un système de drainage et de filtration du sol », explique Christophe Chantrain, directeur Immobilier Nord Normandie pour la SNCF.

Bientôt 127 800 panneaux solaires dans l’Eure

Malgré une météo souvent pluvieuse, la Normandie affiche une volonté croissante de voir se multiplier les projets de centrales solaires sur son territoire, même si « cela reste très compliqué en Normandie car une même centrale dans le Sud produira 30 % de plus que chez nous», reconnaît Eric Pain, animateur du Cluster solaire normand, réseau qui rassemble près de cinquante acteurs de la chaîne de valeur du solaire.
Pourtant, plusieurs projets normands de centrales photovoltaïques au sol ont déjà vu le jour : les centrales au sol de Veules-les-Roses (Seine-Maritime) et de Saint-Aubin-des-Grois (Orne) ont été ouvertes en 2011 et 2012, et la ferme solaire du Plateau à Colombelles (10 MWc) tourne depuis l’été 2018. En attendant la mise en service de la plus grande centrale solaire de Normandie, « Les Terres Neuves » sur 40 hectares à Saint-Etienne-sous-Bailleul dans l’Eure : le parc abritera 127 800 panneaux photovoltaïques pour une puissance 15 MWc, soit la consommation électrique de 6 000 foyers.

« Nous faisons partie des villages français les plus couverts en photovoltaïque comparé au nombre d’habitants » Didier Leriche, maire du Château d’Almenêches.

La centrale solaire du Château d'Almenêches, dans l'Orne, est équipée de 18 180 modules solaires
La centrale solaire est équipée de 18 180 modules solaires — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail