Calvados

Naval

Le port de Caen-Ouistreham pourra accueillir de plus gros bateaux

Par Isabelle Evrard, le 26 avril 2018

Douze millions d'euros d'investissement seront nécessaires pour améliorer les conditions d'accès nautique dans le port de Caen-Ouistreham. Le chantier démarrera à l'automne prochain.

Le dispositif choisi pour le port de Ouistreham est celui de l’embectage
Le dispositif choisi pour le port de Ouistreham est celui de l’embectage (simulation) — Photo : © PNA

Afin de renforcer l’attractivité du port de commerce de Caen-Ouistreham, les PNA (Ports Normands Associés) ont décidé d’améliorer le passage d’écluses en ouvrant l’accès à des navires plus larges. Large de 28,4 mètres, l’écluse n’autorise actuellement le passage que des bateaux d’une largeur de 24 mètres au maximum. « Il aurait été trop contraignant et trop cher d’agrandir l’écluse », précise Philippe Deiss, directeur de PNA, « le choix a donc été fait de mettre en place un nouveau dispositif de guidage des navires. Le port pourra ainsi accueillir des bateaux d’une largeur de 27,5 mètres. » Des bateaux plus larges mais aussi avec des tonnages supérieurs : 25 000 tonnes contre 20 000 aujourd’hui.

PNA consacre à ce chantier un budget de 12 millions répartis entre la Région Normandie (6 M€), le Département (4 M€) et la CCI Caen Normandie (2 M€). « Ces travaux d’amélioration de la desserte portuaire étaient une demande récurrente des acteurs économiques du port pour pouvoir accueillir de plus gros bateaux et renforcer le développement économique du port », confirme Hervé Morin, Président de PNA.

Plus de 900 navires supplémentaires

Philippe Deiss: " Il aurait été trop contraignant et trop cher d’agrandir l’écluse "
Philippe Deiss: " Il aurait été trop contraignant et trop cher d’agrandir l’écluse " - Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Le dispositif choisi est celui de l’embectage : « il consiste à disposer de part et d’autre de l’écluse, dans le prolongement de chacune des parois latérales, une sorte de pare-chocs en forme d’entonnoir, constitués de pieux et de lisses horizontales », explique Philippe Deiss. Grâce à ce nouveau système de guidage, le port sera en capacité d’accueillir plus de 900 navires supplémentaires, soit 10 % à 20 % d’augmentation du trafic moyen (hors ferry).

Le chantier démarrera, après la saison estivale, en octobre prochain pour une livraison prévue en juin 2019. L’entreprise retenue à l’issue de l’appel d’offres est Vinci Construction Maritime et fluvial.

L’activité portuaire représente 5 000 emplois directs et indirects, 5 millions de tonnes de marchandises transportées par an, 1,7 million passagers sur le Transmanche. Sur les 10 dernières années, 200 millions d’euros ont été investis sur le port de Caen-Ouistreham, classé 10e port français.

Le dispositif choisi pour le port de Ouistreham est celui de l’embectage
Le dispositif choisi pour le port de Ouistreham est celui de l’embectage (simulation) — Photo : © PNA

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.