Cherbourg

Ingénierie

Le groupe Probent innove avec un système d’ouverture de portes avec le pied

Par Sylvie Mignard, le 18 mai 2020

À Cherbourg, le groupe Probent, fabricant de pièces chaudronnées, a élaboré un système d’ouverture de portes avec le pied : une innovation simple et facile à installer pour actionner les poignées de porte sans avoir à les toucher.

KEYCK ! permet d'ouvrir les portes sans les mains, ni les coudes, juste avec le pied.
KEYCK ! permet d'ouvrir les portes sans les mains, ni les coudes, juste avec le pied. — Photo : © Probent

Avec la crise sanitaire, le groupe Probent (115 salariés, 15 M€ de CA), fabricant de pièces de chaudronnerie et d’éléments de tuyauterie pour les entreprises du secteur naval, nucléaire ou énergétique, a dû fermer ses établissements de Cherbourg, Bayeux, Colombelles et Rueil-Malmaison. Pour relancer l’activité, les salariés ont eu l’idée d’un produit innovant et utile dans la lutte contre la propagation du Covid-19. « Avec la pandémie, nous cherchions des solutions pour faire revenir du personnel dans nos bureaux et ateliers », relève Sébastien Cuquemelle, président du groupe Probent. « Nos collaborateurs se sont aperçus que l’on ouvrait sans cesse des portes et que les poignées étaient un support de propagation du virus. Fort de notre expertise en métallerie, nous avons donc réfléchi à une solution permettant d’ouvrir les portes sans les toucher et nous avons élaboré un premier prototype ».

Un nouveau marché à pérenniser

Le système en inox, baptisé Keyck - pour la contraction des termes anglais key (clé) et kick (coup de pied) - peut être très facilement installé puisqu’il ne demande aucun perçage de la porte et se fixe au moyen de deux vis et d’une clé à laine. Dans un premier temps, le groupe cherbourgeois a proposé sa nouveauté, commercialisée 58 € HT, à ses clients habituels. Mais l’entreprise a été rapidement contactée par un distributeur américain pour viser le marché européen et d’autres pays dans le monde. « Au départ nous avions parié sur des ventes de 10 à 100 unités, commente Sébastien Cuquemelle. En réalité, le succès a dépassé nos espérances ».
En effet, dès la première semaine de mai, 2 000 commandes sont enregistrées par l’entreprise et un devis pour 5 000 unités est à l’étude. De nouveaux distributeurs se sont très vite fait connaître pour commander d’importants volumes. Avec la levée du confinement, Probent a ainsi pu faire revenir 50 % de ses équipes. « Cette innovation permet à certains de nos salariés de reprendre le travail et compense un peu la perte d’activité que nous avons subie », se réjouit le président de Probent. Et si l’entreprise ne s’est pas fixée d’objectifs précis, elle est prête à faire face à la demande. Mais le produit pourrait bien être pérennisé au-delà de la pandémie car il répond aux problématiques de sécurité dans les zones sensibles des secteurs médicaux, de l’industrie, de la restauration.
Aujourd’hui fabriqué au sein des ateliers de Cherbourg, le produit pourra également l’être sur le site de Bayeux si les volumes continuent de progresser. Et le dirigeant de Probent n’exclut pas d’embaucher de nouveaux salariés si le besoin se faisait sentir. « La production de Keyck est une activité complémentaire », conclut-il. « Demain, nos clients auront de nouveau des besoins sur nos activités habituelles. Nous devrons alors répondre à leur demande et, le cas échéant, recruter de nouveaux collaborateurs pour continuer à produire notre innovation ».

KEYCK ! permet d'ouvrir les portes sans les mains, ni les coudes, juste avec le pied.
KEYCK ! permet d'ouvrir les portes sans les mains, ni les coudes, juste avec le pied. — Photo : © Probent

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail