Manche

Industrie

Laudescher se renforce sur l’innovation en créant un centre dédié

Par Isabelle Evrard, le 08 décembre 2022

L’entreprise Laudescher, implantée à Carentan-les-Marais dans la Manche, spécialiste des solutions architecturales en bois massif haut de gamme, design et acoustique, pour l’intérieur des bâtiments, renforce sa stratégie fondée sur l’innovation en se dotant d’un centre dédié à l’innovation et d’une école de pose.

Laudescher réalise 20 % de son activité à l’international : ici, la gare de Køge, au Danemark.
Laudescher réalise 20 % de son activité à l’international : ici, la gare de Køge, au Danemark. — Photo : Laudescher

Depuis sa création par Marcel Laudescher en 1965, à Carentan-les-Marais, la société Laudescher a misé sur l’innovation pour assurer son développement. À l’origine simple atelier de menuiserie traditionnelle, l’entreprise passe vite à l’échelle industrielle, en devenant quatorze ans plus tard, le premier industriel français fabricant de claustra, des cloisons légères et décoratives. Lorsque Jean-Marc Laudescher, fils du fondateur, devient le dirigeant-propriétaire de l’entreprise aux côtés de son frère Stéphane en 2002, il mise à nouveau sur l’innovation en développant un système breveté permettant à l’entreprise de proposer des solutions architecturales acoustiques en bois (plafond suspendu, habillage mural, bardage…) conçues et fabriquées sur le site de Carentan. Aujourd’hui, l’entreprise manchoise, qui emploie 53 salariés, franchit une nouvelle étape de son développement en investissant 300 000 euros dans un centre dédié à l’innovation, baptisé "Le lab'" installé aux portes de son siège social.

Un atelier de prototypage dédié

"Le centre R & D, piloté par Hugues Ardaens, ingénieur spécialisé dans le bois qui a rejoint l’entreprise en 2021, permet à Laudescher de développer ses recherches sur de nouveaux matériaux et produits", précise Jean-Marc Laudescher, président de l’entreprise en charge de l’innovation. "L’objectif est aussi de continuer à travailler à l’amélioration des gammes existantes". Autre avantage selon l’entreprise : "cet atelier de prototypage dédié, équipé de deux imprimantes 3D, a été délocalisé au sein du nouveau bâtiment, afin de ne plus perturber le process de production industrielle de l’usine."

Aménagé avec des cellules de pré-test acoustique, le centre R & D permet d’expérimenter les qualités acoustiques des prototypes et de valider -ou non- plus rapidement les hypothèses de travail, avant de les envoyer aux laboratoires pour une certification officielle. "Un gain de temps et d’argent non négligeable", assure le dirigeant. Le bâtiment abrite également un showroom où les clients et les architectes peuvent découvrir les différentes gammes de panneaux.

La Laudescher Academy pour former à la pose des panneaux

Laudescher réalise des solutions architecturales acoustiques en bois conçues et fabriquées sur le site de Carentan.
Laudescher réalise des solutions architecturales acoustiques en bois conçues et fabriquées sur le site de Carentan. - Photo : Laudescher

Parmi les innovations de l’entreprise, une nouvelle gamme de panneaux entièrement personnalisables, baptisée Linea Touch à destination des architectes a vu le jour. "Nous avons développé un configurateur en ligne grâce auquel les architectes sont désormais capables de composer leur propre design des panneaux et ainsi renforcer la singularité et l’unicité de leurs projets", explique Rodrick Carrasco, directeur général de Laudescher.

Pour renforcer cette démarche d’excellence et enrichir sa relation avec ses clients, distributeurs et poseurs, Laudescher a créé, au sein même du Lab', une école de pose. "Si les produits Laudescher ont été conçus pour se poser facilement, certaines opérations peuvent demander un peu de technicité : la découpe de panneaux pour des ouvertures, des insertions d’éclairage, l’habillage d’angle, la pose sur des plafonds inclinés… C’est pour répondre à des demandes fréquentes de nos clients et également pour favoriser une pose optimale de nos produits que nous avons décidé d’ouvrir la Laudescher Academy. Une première dans ce secteur", précise Rodrick Carrasco. La formation, qui vient d’obtenir la certification Qualiopi (certification attribuée aux organismes de formation), sera à la fois théorique et pratique, et sera dispensée par un expert du métier, interne à l’entreprise et formé spécialement pour intervenir dans l’école de pose. La formation, payante, s’effectuera sur deux jours et réunira 6 à 8 personnes par session, dès 2023. "Plusieurs entreprises se sont déjà manifestées pour participer à une première session", annonce le directeur qui voit dans la création de cette école "une autre facette du développement de l’innovation au sein de l’entreprise."

Booster le chiffre d’affaires à l’export

Forte d’un chiffre d’affaires de 9,7 millions d’euros en 2021 et 10,5 millions d’euros en 2022, Laudescher compte bien poursuivre sur cette vague de croissance et atteindre 25 millions d’euros de chiffre d’affaires à horizon 2030, en développant notamment son activité à l’export. "Laudescher travaille sur 300 à 350 projets par an et enregistre aujourd’hui 20 % de son chiffre d’affaires à l’export, nous voulons atteindre les 50 %", avance Rodrick Carrasco. Parmi les réalisations phares de l’entreprise à l’international : le New Scotland Yard à Londres et l’Institut Jules-Bordet à Bruxelles. "Pour préparer ce développement, nous avons recruté un commercial au Benelux et un autre en Grande-Bretagne. Nous misons également sur l’ouverture du marché allemand." L’entreprise s’est aussi vu accorder en mai 2022 une subvention de 75 000 euros au titre du dispositif Impulsion Export de la Région Normandie, pour financer différents projets de prospection sur l’Allemagne mais aussi vers les États-Unis et les Émirats arabes unis. "Nous avons établi plusieurs contacts à Dubaï lors de notre visite avec la Région Normandie et déjà réalisé un projet au Koweit, au Sri Lanka et aux États-Unis. Nous avons même reçu des architectes libanais intéressés par notre travail", confirme le directeur. Un attrait international renforcé par l’attribution du label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) en 2021 : "Au-delà des crédits d’impôt pour certaines charges liées à la création de nouveaux produits, le label EPV est un outil dynamique d’aide à l’exportation des entreprises comme la nôtre." Grâce au partenariat avec Business France, les labellisés bénéficient en effet de plusieurs outils efficaces pour doper leur quête à l’international : diagnostic export, visite de prescripteurs étrangers, fichiers clients sur des zones géographiques spécifiques mais aussi participation à des salons ou à des voyages officiels.

De nombreux labels obtenus

Laudescher a changé son statut en devenant entreprise à mission en décembre 2021.
Laudescher a changé son statut en devenant entreprise à mission en décembre 2021. - Photo : Laudescher

Très engagée dans le respect de l’environnement, certifiée "cradle to cradle" (démarche favorisant l’éco-conception), Laudescher a également changé son statut en devenant entreprise à mission en décembre 2021. D’ici le début de l’année 2023, l’entreprise devrait également être certifiée B Corp (certification octroyée par l’ONG indépendante B-Lab à des entreprises qui se fixent des objectifs extra-financiers sociaux ou environnementaux) : "Cette certification est importante car elle couvre tous les champs de l’entreprise et pas seulement le côté environnemental. Nous sommes aussi jugés sur le bien-être des collaborateurs au travail, la bonne gouvernance, nos relations avec nos clients et fournisseurs", explique Rodrick Carrasco qui précise que "le label doit être renouvelé tous les ans." Un pas de plus pour l’entreprise pour attirer de nouveaux clients en France comme à l’international.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition