Normandie

Industrie

Lampe Berger : Argos Soditic devient actionnaire majoritaire

Par Guillaume Ducable, le 08 septembre 2017

Le fabricant de lampes diffuseurs de parfums a officialisé fin août un changement d'actionnariat qui lui ouvre de nouvelles opportunités.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Avec le retrait annoncé de ses précédents actionnaires (quatre fonds d'investissement), l'entreprise Lampe Berger était en quête depuis plusieurs mois d'un nouveau soutien capitalistique. C'est au final le fonds Argos Soditic qui est officiellement devenu le 30 août dernier l'actionnaire majoritaire de cette entreprise présente sur le territoire normand depuis 1898. Groupe de capital investissement présent dans plusieurs pays européens, Argos Soditic n'est pas inconnu dans la région, puisque c'est ce même fonds qui en début d'année a repris la société Revima, spécialiste de la réparation de trains d'atterrissage installé à Caudebec-en-Caux.

Une diversification programmée

Le groupe qui revendique 900 millions d'euros sous gestion a été séduit, explique Karel Kroupa, associé chez Argos Soditic par « la grande légitimité de la marque, son savoir-faire, son image de marque », autant que par « les nombreux projets à mettre en oeuvre pour poursuivre l'accélération d ela corissance ». Sans attendre la mise en oeuvre du plan de développement qui prévoit notamment un renforcement à l'international de la marque, Lampe Berger entame donc la rentrée avec une nouveauté : la commercialisation d'une gamme de bougies « à base de cire 100 % végétale », sous la marque Parfum Berger créée il y a deux ans. La première étape d'une stratégie de diversification vers « des produits complémentaires, toujours dans l'univers du parfumage de la maison qui reste notre ADN », résume Charles O'Quin, le directeur général de l'entreprise. « Jusque-là, nous étions uniquement présents dans la catalyse ; désormais, nous voulons nous ouvrir à d'autres segments de marché ».

Accentuer l'attractivité de la marque

L'autre ambition de Lampe Berger et de son nouvel actionnaire, c'est de développer encore un peu plus l'attractivité de la marque à l'international. Si l'entreprise réalise actuellement près de 80 % de son chiffre d'affaires (50 M?) à l'export, ses dirigeants estiment que le potentiel de croissance est important, « notamment en Amérique du Nord, en Europe du Nord et en Asie », précise Charles O'Quin.

Devenir une ETI

Au final, l'entreprise qui emploie actuellement 150 collaborateurs -dont une vingtaine sur le site logistique de Criquebeuf-sur-Seine près de Rouen- se fixe pour objectif de passer du statut de PME à celui d'ETI dans les années qui viennent. « C'est une étape incontournable de notre développement qui s'accompagnera d'embauches locales », promet le dg.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.