Manche

Ressources humaines

La Remade Academy forme elle-même ses salariés

Par Isabelle Evrard, le 07 juin 2018

Spécialiste du recyclage et de la reconstruction de smartphones, Remade (Poilley - Manche) fait face à de très gros besoins en recrutement.

Pour Matthieu Millet, PDG de Remade, « c’est la motivation du candidat qui compte et pas son CV ».
Pour Matthieu Millet, PDG de Remade, « c’est la motivation du candidat qui compte et pas son CV ». — Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Après avoir embauché 150 personnes en 2017, l’entreprise dont le chiffre d’affaires est passé de 23 millions d'euros en 2014 à 131 millions d'euros en 2016 compte réaliser 200 recrutements de plus cette année, et atteindre un effectif total de 525 employés. « En moyenne, nous recrutons 12 personnes par semaine » confirme le PDG Matthieu Millet, qui avoue attacher « peu d’importance au contenu des CV ».  

La motivation, critère numéro un

Nul besoin de diplôme spécifique pour intégrer les équipes de production, les critères de recrutement sont simplifiés, explique le dirigeant : « Nous recevons des demandes pour entrer chez Remade tous les jours. Tous les profils sont acceptés. Ce qui compte, c’est la motivation du candidat, son envie d’apprendre et sa capacité à comprendre des instructions écrites. » Seule exigence technique pour le recrutement, les candidats doivent répondre à des tests de dextérité avant toute éventuelle embauche, car les différents ateliers de travail exigent de nombreuses manipulations minutieuses. Matthieu Millet utilise également les réseaux sociaux pour répondre aux différentes sollicitations.

Formation interne

Le chef d’entreprise, venu de l’apprentissage, met un point d’honneur à former en interne ses salariés. Il a même créé la Remade Academy certifiée « Veriselect-formation professionnelle » avec des formateurs agréés par Apple IOS. « Notre activité étant basée sur la reconstruction des smartphones, avec des technologies en perpétuelle évolution, nous ne trouvons donc pas de personnel qualifié. Nous sommes bien obligés de les former nous-mêmes. Nous organisons une session de formation par semaine pour une douzaine de salariés. Ils sont coachés pour apprendre les différentes techniques de démontage et de remontage. La formation lourde comprend 1 000 heures et se passe hors production sur des appareils en panne. Chaque formation est diplômante » précise Matthieu Millet. Une fois formés, les employés pourront intégrer l’un ou l’autre des pôles de travail (écran, production, logistique…) En 2017, plus de 150 personnes ont été formées et 80 % sont restées dans l’entreprise. La plupart exerçaient auparavant des activités sans aucun rapport avec Remade.  

Pour Matthieu Millet, PDG de Remade, « c’est la motivation du candidat qui compte et pas son CV ».
Pour Matthieu Millet, PDG de Remade, « c’est la motivation du candidat qui compte et pas son CV ». — Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.