Le Havre

Maritime

La mutation du port du Havre s'accélère

Par Robert Querret, le 01 mars 2022

Le plan stratégique 2020-2025 du complexe portuaire Haropa Port doit permettre au port du Havre de mener à bien ses projets pour Port 2000 et l’éolien offshore. Le conseil de développement du Havre y est favorable. 

Le complexe portuaire Haropa Port prépare un investissement de 1,3 milliard d'euros.
Le complexe portuaire Haropa Port prépare un investissement de 1,3 milliard d'euros. — Photo : Jean-Francois Damois

Le conseil de développement territorial du Havre a émis un avis favorable au plan stratégique 2020-2025 du complexe portuaire Haropa Port, fusionnant les trois ports de l’Axe Seine (Rouen-Le Havre-Paris). L’instance composée de trente membres a donné son feu vert par 21 voix pour et 3 contre au plan doté de 1,3 milliard d’euros, dont 630 millions pour le développement de la place havraise. "Haropa Port travaille depuis deux ans sur ce plan stratégique qui a été mis à la consultation publique", rappelle Florian Weyer, nommé fin janvier directeur général délégué de Haropa Port du Havre. Outre l’usage de sa riche dotation, le document qui reste soumis à l’approbation du conseil de surveillance du nouvel établissement public vise un objectif de trafic de 92 millions de tonnes de fret maritime (contre 84 millions en 2021) et 35 millions de tonnes de fret fluvial (22 millions de tonnes en 2021), un report vers les modes massifiés terrestres de 20 % pour les conteneurs et 40 % pour les vracs, ainsi que la décarbonation des transports sur l’Axe Seine.

Des investissements emblématiques en bonne voie

Pour le volet spécifiquement havrais du plan, les trois investissements emblématiques sont en bonne voie. Sur Port 2000, l’infrastructure des postes 11 et 12, ces nouveaux quais qui pourront accueillir les plus grands porte-conteneurs du monde. D’un coût de 154 millions d’euros financés par l’établissement public, le chantier doit être livré dans les délais fin 2022 au manutentionnaire GMP, entité qui regroupe CMA CGM et China Merchants avec DP World. Pour un investissement du même ordre, celui-ci aménagera les accès et les portiques susceptibles d’accueillir des navires de 24 000 EVP (équivalent à l’unité de mesure standard de 20 pieds de longueur). La mise en service du terminal est attendue pour 2024.

Symbolique de la mutation portuaire havraise, l’accueil de l’éolien offshore va se concrétiser par la livraison par phases de l’usine Siemens Gamesa (un investissement de 121 millions d’euros), en cours d’implantation sur 36 hectares reconvertis sur la zone industrielle du port historique.

L’autre gros dossier, celui de la chatière ouvrant l’accès fluvial direct à Port 2000 au prix d’un investissement de 125 millions d’euros apparaît plus tendu. Dans un mois, la commission chargée de l’enquête publique qui examine un deuxième dossier d’instruction rendra son verdict. La décision de démarrage des travaux appartiendra au préfet de la Seine-Maritime. Du côté d’Haropa Port du Havre, on est prêt pour un objectif de livraison fin 2023 qui apparaît "ambitieux".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition