Rouen

Finance

La Matmut va construire un hôtel 4 étoiles sur le site de l'Ecole normale d'institutrices

Par Guillaume Ducable, le 05 juin 2017

À peine six mois après avoir annoncé l'abandon de son projet de palais des congrès à Rouen, la Matmut confirme l'installation d'un hôtel 4 étoiles, d'un spa ainsi que d'un restaurant gastronomique dans l'ancien bâtiment de l'Ecole normale d'institutrices, située route de Neufchâtel. Un projet complété par un ensemble de bureaux de 5000m².

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Initié après l'acquisition en 2014 des bâtiments de l'ancienne Ecole Normale d'Institutrices  de Rouen par la Matmut, le projet de palais des congrès avait été abandonné à l'automne dernier. Une décision annoncée par son P-dg Daniel Havis qui soulignait à l'époque les carences de la capitale régionale en matière d'attractivité pour justifier cette décision.

Un hôtel 4 étoiles, un spa et un restaurant gastronomique...

Depuis, la mutuelle travaillait sur une nouvelle copie dont on connaît désormais les contours: exit le palais des congrès, donc, mais subsistent malgré tout l'hôtel 4 étoiles de 80 chambres (4.500 m²) doté d'un parking sous-terrain, le spa et le restaurant gastronomique. Un ensemble qui occupera les bâtiments historiques dont la réhabilitation a été longue pour cause de traitement de choc contre la mérule !

...et 5.000 m² de bureaux

À côté de ce bâtiment dont la livraison est programmée pas avant 2021, la Matmut va lancer la construction d'un programme de trois immeubles de bureaux pour une surface totale de 5.000 m². Sans préciser davantage le montant de l'opération, le directeur général de la mutuelle Nicolas Gomart confirme seulement que l'investissement sera « très sensiblement inférieur à celui envisager pour le projet de palais des congrès ». Un projet initial pour lequel la Matmut prévoyait d'investir près de 80 millions d'euros.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition