Calvados

Réseaux économiques

La CCI du Pays d’Auge veut renforcer ses liens avec les dirigeants

Par Isabelle Evrard, le 24 septembre 2020

La CCI Seine-Estuaire, délégation du Pays d’Auge, va accentuer son action sur le terrain et aller à la rencontre des dirigeants pour les aider à faire face à la crise.

De gauche à droite: Christophe Colomer, directeur général d'Interfiltre; Patrice Pauzat, président de la délégation CCI Pays d'Auge; Patrice Robert, président de la Commission Emploi et PDG de Jacomo (Deauville); David Royer, président de la commission commerce et directeur du casino de Villers-sur-Mer.
De gauche à droite: Christophe Colomer, directeur général d'Interfiltre; Patrice Pauzat, président de la délégation CCI Pays d'Auge; Patrice Robert, président de la Commission Emploi et PDG de Jacomo (Deauville); David Royer, président de la commission commerce et directeur du casino de Villers-sur-Mer. — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Dès le démarrage de la crise, les CCI normandes ont mis en place plusieurs outils pour accompagner les dirigeants : plateforme régionale avec numéro unique d’appel, baromètre hebdomadaire puis mensuel, centre d’appels dédié « CCI Prévention »… Aujourd’hui, la délégation du Pays d’Auge veut faire encore davantage en allant directement à la rencontre des dirigeants. « Nous voulons renforcer le lien personnel avec les chefs d’entreprise, car nous avons compris que l’impact n’était pas seulement économique mais aussi psychologique », explique le président de la Chambre Patrice Pauzat, également dirigeant du groupe Mil Eclair (Louvigny).

Des campagnes de terrain vont ainsi être lancées dans les prochaines semaines auprès des commerces et des TPE. Concernant les entreprises industrielles, une campagne téléphonique est en cours : missionnée par l’État, la CCI doit évaluer la connaissance qu’ont les entreprises du plan de relance. « Nous maintenons nos actions collectives Business, notamment nos business club et nos réunions Plato », précise le président.
Enfin, la CCI a créé un fonds de soutien "spécial relance" pour les Unions commerciales et artisanales (UCIA), membres du réseau Ambassadeurs du commerce : le fonds est doté d’un budget de 50 000 euros permettant de financer des actions d’animations commerciales dans les centres-villes.

Les entreprises peinent à se projeter

Si aujourd’hui, selon le baromètre des CCI normandes, 86 % des chefs d’entreprise interrogés pensent que la pérennité des emplois n’est pas menacée, 41 % des sondés n’arrivent quand même pas à se projeter pour la fin de l’année. Le tribunal de commerce de Lisieux a malgré tout enregistré une baisse de 20 % des défaillances d’entreprises. « Nous sommes conscients que les aides de l’État ont donné à beaucoup un ballon d’oxygène mais que dans les mois à venir, les difficultés referont surface. C’est en unissant nos énergies que nous contribuerons le plus efficacement au rebond économique » commente Patrice Pauzat.

Prochains rendez-vous de la CCI du Pays d’Auge : mercredi 14 octobre, réunion d’information sur le dispositif Plato.

De gauche à droite: Christophe Colomer, directeur général d'Interfiltre; Patrice Pauzat, président de la délégation CCI Pays d'Auge; Patrice Robert, président de la Commission Emploi et PDG de Jacomo (Deauville); David Royer, président de la commission commerce et directeur du casino de Villers-sur-Mer.
De gauche à droite: Christophe Colomer, directeur général d'Interfiltre; Patrice Pauzat, président de la délégation CCI Pays d'Auge; Patrice Robert, président de la Commission Emploi et PDG de Jacomo (Deauville); David Royer, président de la commission commerce et directeur du casino de Villers-sur-Mer. — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail