Calvados

Conseil

Interview « Il faut dédramatiser le masque en entreprise »

Entretien avec Christophe Riou, fondateur du cabinet de coaching de dirigeants RETC

Propos recueillis par Isabelle Evrard - 02 septembre 2020

Fondateur et dirigeant depuis 2011 du cabinet RETC, basé à Bayeux (Calvados), Christophe Riou conseille les dirigeants dans leur gestion d’entreprise. Il donne des clés aux chefs d'entreprise pour survivre et retrouver de la croissance dans ce monde « post-Covid ».

Christophe Riou, fondateur et dirigeant du cabinet de conseil RETC dans le Calvados
Christophe Riou : « Il n’y a pas de recette miracle : c’est à chacun d’aller puiser dans ses savoir-faire spécifiques » — Photo : © Christophe Riou/DR

Avec la crise du Covid-19, votre cabinet RETC spécialisé dans le coaching a-t-il été davantage sollicité ?

Christophe Riou : Dès la sortie du confinement, les appels à l’aide émanant de dirigeants de PME et de TPE se sont multipliés, particulièrement en juin et juillet. J’ai reçu de nombreux appels d’urgence avec la nécessité d’intervenir du jour au lendemain : certains dirigeants paniquaient et ne savaient pas comment gérer cette crise. Si, avec les congés, le soufflet est un peu retombé, je crains que la fin de l’année ne soit identique. Toutes les stratégies qui avaient été élaborées au sein des entreprises l’avaient été dans un contexte connu. Aujourd’hui, nous avons à la fois à gérer une crise sanitaire et une crise économique. C’est complètement nouveau et cela amène les entreprises à se positionner dans un avenir incertain. Nous ne disposons d’aucun modèle sur lequel se raccrocher pour imaginer le profil de l’économie de demain. Cette absence de visibilité crée beaucoup d’inquiétude et d’angoisse chez les dirigeants.

L’obligation de porter un masque en entreprise ne va-t-elle pas ralentir la reprise ?

Christophe Riou : La mesure est certes contraignante, mais l’obligation de porter un masque en entreprise a plus que jamais vocation à rassurer les salariés à reprendre leur poste de travail dans les meilleures conditions sanitaires possibles.
Si le masque ne facilite pas forcément la communication entre les personnes, notamment lors des réunions de travail ou pendant les sessions de travail, et reste un obstacle au lien social, il faut arriver à le dédramatiser. Faisons-en sorte que le masque devienne un attribut normal de protection du travailleur, tout comme les blouses, les charlottes ou les sur-chaussures de sécurité : tous ces équipements de protection sont aujourd’hui rentrés dans les mœurs et sont couramment utilisés dans les entreprises. Le masque suivra la même tendance.

Quels conseils donnez-vous en priorité pour favoriser la relance de l’activité des entreprises ?

Christophe Riou : La pire chose à faire serait de ne rien faire ! Les trésoreries vont être mises à mal, il faut plus que jamais prioriser les actions pour sécuriser le court et moyen terme. Il faut prendre le temps de se poser et faire un pas de côté pour pouvoir rebâtir une nouvelle feuille de route. Avec un objectif : amener le chef d’entreprise à se réinventer. Il n’y a pas de recette miracle : c’est à chacun d’aller puiser dans ses savoir-faire spécifiques et de faire un inventaire des forces en présence pour imaginer de nouveaux métiers, de nouvelles niches. Il faut aussi mettre l’accent sur les modes de communication en entreprise, impliquer les équipes en interne mais pas seulement : il faut s’ouvrir à tous les acteurs qui participent à l’écosystème de l’entreprise, fournisseurs, prospects et clients, et plus que jamais mutualiser les synergies. Ne pas hésiter non plus à faire appel aux filières professionnelles, aux syndicats professionnels… Les relations sont plus que jamais essentielles aujourd’hui.

Christophe Riou, fondateur et dirigeant du cabinet de conseil RETC dans le Calvados
Christophe Riou : « Il n’y a pas de recette miracle : c’est à chacun d’aller puiser dans ses savoir-faire spécifiques » — Photo : © Christophe Riou/DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail