Eure

Santé

GSK : 45M€ pour une ligne de remplissage de seringues

Par la rédaction, le 02 octobre 2009

Le site de production d'injectables stériles de Notre-Dame de Bondeville met en service une nouvelle ligne de remplissage de seringues. Montant de l'investissement: 45 millions d'euros.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le site rouennais du groupe pharmaceutique vient de réaliser un investissement conséquent pour moderniser son appareil de production. Dédiée aux injectables stériles (seringues préremplies), l'usine de Notre-Dame de Bondeville met en service une nouvelle ligne de remplissage de seringues qui aura nécessité deux ans et demi d'études et de travaux, le tout pour un montant de 45 millions d'euros.

24 000 seringues par l'heure

L'enjeu : Augmenter de manière significative les cadences de production en passant de 12 000 à 24 000 seringues par l'heure. Le site, qui fonctionne en continu sept jours sur sept, produit aujourd'hui près de 150 millions d'unités par an. Les gains de productivité devraient permettre de faire sortir des lignes de l'usine quelque vingt millions de seringues supplémentaires chaque année. Pour le directeur du site, Giuseppe Carloni, il ne s'agit ni plus ni moins que de «l'usine du futur!» Anciennement Sanofi, devenu GlaxoSmithKline en 2004, le site normand emploie aujourd'hui huit cent trente-deux personnes. Il aura, depuis son intégration dans le groupe GSK, bénéficié de près de 70 millions d'euros d'investissements, avec la rénovation des ateliers de chimie Nadroparine et Fondaparinux et la modernisation des lignes de conditionnement actuellement en cours. Avec l'arrêt prévu pour 2010 de la production de flaconnage (environ 20 millions d'unités annuelles) pour le compte de Sanofi, la direction envisage actuellement un transfert d'activité. La production en cours de vaccins contre la grippe A H1N1 serait une piste privilégiée, même si elle nécessite à court terme de nouveaux investissements pour moderniser l'appareil de production, selon des sources internes.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail