Caen

Environnement

GreenBig donne une seconde vie aux bouteilles plastiques

Par Sylvie Mignard, le 19 avril 2021

Avec sa machine de tri et de recyclage de bouteilles en plastique, baptisée b : bot, GreenBig veut inscrire la collecte des bouteilles plastiques dans une économie circulaire vertueuse et rentable. b : bot permet de trier et recycler le plastique en paillettes sous les yeux des consommateurs.

GreenBig, recyclage de bouteilles plastiques, caen, rouen, dieppe
GreenBig, recyclage de bouteilles plastiques, caen, rouen, dieppe — Photo : GreenBig

Avec son projet b : bot, GreenBig met l’accent sur l’importance du recyclage : pour l’entreprise implantée à Dieppe et Caen, la bouteille en plastique est une ressource, non un déchet, quand elle est bien triée. Benoit Paget, Fabien Rimé et Baptiste Danezan, les cofondateurs de GreenBig, sont partis d’un constat : 17 milliards de bouteilles fabriquées en PET (plastique fabriqué à base de pétrole), sont utilisées chaque année en France. " Or, aujourd’hui 42 % des bouteilles plastiques sont incinérées ou enfouies tandis que sur les 58 % recyclées, seules 20 % présentent une qualité suffisante pour servir à la fabrication de nouvelles bouteilles", explique Benoît Paget, président et cofondateur de Green Big. " Nous avons donc eu l’idée d’imaginer un système qui, grâce au prix de revente du plastique recyclé, permettrait de financer la collecte en amont dans une logique d’économie circulaire ". 
Les fondateurs de l’entreprise sont donc partis du principe que le plus onéreux dans le recyclage, c’est le volume, et que si l’on transformait les bouteilles en paillettes dès le départ, le coût de collecte serait trois fois moins onéreux que les méthodes traditionnelles. Après avoir réalisé une levée de fonds de 600 000 euros auprès d’investisseurs privés en juillet 2018, puis de 1 million d’euros auprès d’investisseurs institutionnels normands en décembre 2018, ils mettent alors au point b : bot, une machine qui réalise un tri à la source avant de transformer les bouteilles recueillies en paillettes. Transparente en partie basse, la machine permet au consommateur de voir la transformation du produit en paillettes.

Nouvelle levée de fonds à venir

Installées dans des grandes surfaces depuis décembre dernier, une cinquantaine de machines sont d’ores et déjà fonctionnelles. " Cela rencontre un vrai succès d’autant que les supermarchés ou hypermarchés peuvent récompenser les usagers avec des bons d’achat " relève Benoît Paget. Conçue par le centre de recherche & développement de l’entreprise installée à Caen et entièrement fabriquée en Normandie, notamment par des sous-traitants de Dieppe, la machine est d’ores et déjà présente au sein d’une cinquantaine de points de vente, une centaine de plus devant être implantées d’ici à fin avril. Outre l’amélioration de l’image de marque, la machine se révèle rentable pour les magasins dès que la collecte atteint une tonne par mois, soit 1 300 bouteilles par jour. " Au total, nous pensons commercialiser 300 à 400 machines en 2021 ", poursuit Benoît Paget. " GreenBig va développer une b : bot XXL qui pourra être proposée directement sur les parkings des points de vente. Pour financer ce projet, une nouvelle levée de fonds de 3 millions d’euros sera opérée auprès de différents acteurs dont les investisseurs historiques de l’entreprise (Normandie Participations, Crédit Agricole en Normandy, NFactory, Alterval). L’entreprise (20 salariés) qui a enregistré un million d’euros de chiffre d’affaires en 2020, espère voir ce montant multiplié par 10 en 2021 et recruter une dizaine de personnes supplémentaires.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition