Seine-Maritime

Agroalimentaire

François Cluizel mise sur le chocolat comme moyen de communication pour les entreprises

Par Isabelle Evrard, le 16 avril 2019

À quelques jours des fêtes de Pâques, les chocolats normands sont à la fête. Dans la société Chocolat’eMage, à Saint-Jean-du-Cardonnay en Seine-Maritime, François Cluizel est la quatrième génération de chocolatiers à travailler la précieuse fève.

François Cluizel se fournit en matière première dans la manufacture familiale, qu’il intégrera, par ailleurs, en janvier 2019.
François Cluizel se fournit en matière première dans la manufacture familiale, qu’il intégrera, par ailleurs, en janvier 2019. — Photo : © François Cluizel

Dans la famille Cluizel, on se transmet le goût du chocolat de père en fils. François Cluizel, le fils de l’actuel dirigeant de la manufacture Cluizel, a choisi de monter sa propre société à Saint-Jean-du-Cardonnay (Seine-Maritime). En 2014, il rachète la société ornaise E-Mage d’Alain Bourotte, designer et concepteur de moules à chocolat. Après un an de formation auprès de l’ancien propriétaire, il choisit d’installer sa petite société baptisée Chocolat’eMage en Normandie et dessine une stratégie innovante : faire du chocolat un vecteur de communication à destination des entreprises.

« Le chocolat est travaillé et proposé aux clients comme un véritable support de communication dans le cadre de manifestations événementielles : inauguration de siège d’entreprises, ouverture de magasin, anniversaire, cadeaux d’affaires… », confirme François Cluizel, qui reconnaît travailler sur un « marché de niche dans le domaine des chocolatiers ».

Anticiper l'actualité du monde de l'entreprise

Parmi ses créations personnalisées les plus originales tout en chocolat : 2 500 boîtes à outils avec tournevis, marteau, clés pour Würth, des camions pour Geodis, des piles pour Duracell, et des montres pour une marque suisse. « Nous avons déjà enregistré plus de 300 commandes depuis la création de la société. Notre force est la réactivité, car nous sommes une petite structure. La seule difficulté est de fidéliser des clients car les commandes sont basées sur de l’événementiel, donc ponctuelles. Il faut sans cesse chercher de nouveaux clients et savoir anticiper l’actualité du monde de l’entreprise », reconnaît François Cluizel, qui poursuit son développement avec le recruter d’un commercial.

François Cluizel se fournit en matière première dans la manufacture familiale, qu’il intégrera, par ailleurs, en janvier 2019.
François Cluizel se fournit en matière première dans la manufacture familiale, qu’il intégrera, par ailleurs, en janvier 2019. — Photo : © François Cluizel

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture