Normandie

Agroalimentaire

Ferrero va investir 38,5 millions d'euros à Villers-Ecalles

Par Guillaume Ducable, le 27 janvier 2017

Ferrero France a dévoilé vendredi 27 janvier un projet de modernisation de son site historique de fabrication du Nutella à Villers-Ecalles, près de Rouen. Un projet qui va nécessiter 38,5 millions d’euros d’investissements étalés sur quatre ans.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le projet d'investissement de Ferrero France sur son site historique de Villers-Ecalles (Seine-Maritime) a été présenté vendredi 27 janvier. Un projet de près de 40 millions d'euros sur quatre ans dont l’essentiel de l’enveloppe concerne la construction d’un nouveau magasin de stockage de produits finis de 6.400 m² . Un chantier évalué à 25 millions d’euros qui doit permettre au site normand d’augmenter sa capacité de stockage de près de 60 % pour atteindre à termes le chiffre de 15.600 palettes.

Des nouvelles lignes de production...si le marché est là !

Le solde de l’enveloppe, soit environ 13 millions d’euros, doit permettre dans les années à venir de moderniser l’outil industriel de Villers-Ecalles et notamment la zone de réception et de stockage des matières premières (le site reçoit 15.000 tonnes de noisettes par an). Le groupe qui se réserve également la possibilité, explique Michel Etcheberrigaray, d’implanter d’ici quatre ans de nouvelles lignes de production. Une décision qui dépendra « de la confiance du marché », comme de celle du groupe, précise cependant le dirigeant.

800 000 pots de Nutella produits chaque jours à Villers-Ecalles

Implantée en Normandie depuis plus de cinquante ans, l’usine de Villers-Ecalles (396 CDI et 160 saisonniers) « appartient à l’histoire de Ferrero », insiste le dirigeant en poste depuis le printemps dernier. Un site qui s’est rapidement spécialisé dans la production de la pâte à tartiner Nutella, pour en devenir aujourd’hui le plus gros producteur au sein du groupe. Au total, 25 % de la production de Nutella dans le monde provient de l’usine de Villers-Ecalles. Une usine qui produit chaque jour 450 tonnes de la fameuse pâte à tartiner sur quatre lignes de production et sous sept formats différents, de 200g à 1kg. Soit près de 800.000 pots par jour.

33 % de la production exportée

De cette production normande, Ferrero en exporte 33 % essentiellement vers le Benelux (un marché en forte croissance), l’Angleterre et la péninsule ibérique. Les exportations sont en augmentation de près de 14 % sur les trois dernières années, alors que la production a augmenté dans le même temps de +5 %, détaille Michel Etcheberrigaray.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.