Calvados

Industrie

Face à la crise, Cap Profilé diversifie sa production

Par Isabelle Evrard, le 12 octobre 2020

Spécialisé dans l’usinage et l’assemblage des pièces mécaniques en aluminium, Cap Profilé (Moult), a dû revoir sa stratégie de développement face à la crise sanitaire. Impactée par le ralentissement du secteur de l’aéronautique, un de ses principaux clients, l’usine s’est mise à fabriquer des produits de protection sanitaire.

Samuel Guérin et Alain Lozach présentent le petit dernier de la gamme sanitaire : l’Oxawear, un dispositif de maintien de masque ajustable.
Samuel Guérin et Alain Lozach présentent le petit dernier de la gamme sanitaire : l’Oxawear, un dispositif de maintien de masque ajustable. . — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Avec une croissance de 20 % du chiffre d’affaires depuis cinq ans, Cap Profilé, spécialiste de l’usinage de profilés grande longueur en aluminium, avait bien entamé l’année 2020 avec un déménagement à Lisieux pour un nouveau site plus grand et plus moderne destiné à soutenir son développement. Mais, stoppée net dans son essor par la crise sanitaire, l’entreprise a été contrainte de rebondir et de modifier sa stratégie de développement. « 30 à 40 % de notre chiffre d’affaires est réalisé dans le secteur de l’automobile et de l’aéronautique. Le premier est au ralenti et le second est quasiment à l’arrêt », note Samuel Guérin, directeur général de Cap Profilé. « Nous avions signé un contrat Safran Aircraft pour la fourniture de pièces pour les moteurs Leap 1B du Boeing 737 MAX. Mais le projet est reporté à une date inconnue en attendant la reprise du trafic aérien. C’était le moment d’innover pour ne pas couler ! »

Création d’une gamme sanitaire

Pour redémarrer l’activité et assurer un minimum de croissance, le dirigeant a mobilisé ses équipes en quête de nouvelles idées innovantes. L’entreprise s’est alors lancée dans la production et la commercialisation d’une gamme de produits de protection sanitaire complète sous sa marque « Oxacare ». Après le lancement d’un distributeur de gel hydroalcoolique dès la fin avril, elle a mis au point un container pour carton de recyclage d’EPI (équipements de protection individuels) baptisé « Oxabox », et récemment, un dispositif de maintien de masque ajustable « Oxawear ». « Tous les dispositifs sont brevetés », précise Alain Lozach, chef de produit à la R & D de l’entreprise, « nous avons travaillé trois mois sur l’Oxawear pour le rendre adaptable à toutes les morphologies. » En capacité de produire 80 000 Oxawear par mois et 30 Oxabox par jour, Cap Profilé a créé une ligne dédiée à l’assemblage des produits Oxacare : « le personnel qui était dédié au contrat pour Safran s’est reconverti pour travailler sur cette nouvelle ligne », précise Samuel Guérin, qui confirme vouloir pérenniser cette activité et embaucher quatre à cinq personnes à terme pour s’occuper de la gamme sanitaire. « Ces produits de protection sanitaire interviennent en complément de notre activité traditionnelle, mais nous comptons bien élargir la production pour qu’elle représente 15 % à 20 % de notre chiffre d’affaires d’ici trois ans. »

Limiter l’impact de la crise

L’entreprise a investi 100 000 euros pour le développement de cette gamme sanitaire, et a obtenu des aides de la BPI et de la Région Normandie.

L’objectif affiché de Cap Profilé est d’avoir « ses produits propres ». « Notre quotidien a changé, en partie à cause du port du masque et des gestes barrières. En diversifiant notre production et notre structure commerciale, nous sommes ainsi moins dépendants de marchés que nous ne maîtrisons pas », confirme le dirigeant. D’autres produits de la gamme sanitaire devraient sortir d’ici quelques semaines. Outre la création d’un site de e-commerce dédié à Oxacare, tous les produits seront disponibles sur le site « Protégez-vous Normand » mis en place par les CCI Normandie.

En diversifiant son activité, cap Profilé qui avait prévu un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros en 2020, espère terminer l’année avec un chiffre d’affaires de 6,5 millions.

Samuel Guérin et Alain Lozach présentent le petit dernier de la gamme sanitaire : l’Oxawear, un dispositif de maintien de masque ajustable.
Samuel Guérin et Alain Lozach présentent le petit dernier de la gamme sanitaire : l’Oxawear, un dispositif de maintien de masque ajustable. . — Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail