Eure

Industrie

Essity investit 11 millions d'euros pour accroître sa capacité de recyclage

Par Isabelle Evrard, le 02 novembre 2021

Essity, groupe spécialisé dans l’hygiène et la santé, investit plus de 11 millions d’euros sur son site industriel d’Hondouville, dans l’Eure, afin d’extraire 98 % des fibres de papier contenues dans des briques alimentaires, en vue de les recycler.

Une fois récupérées et recyclées, les fibres servent à la fabrication de papier toilette.
Une fois récupérées et recyclées, les fibres servent à la fabrication de papier toilette. — Photo : © Aurélie Gélibert

Chaque année, le site Essity d’Hondouville, dans l’Eure, recycle environ 100 000 tonnes de vieux papiers et de briques alimentaires par an pour produire du papier toilette et des essuie-mains. Le groupe, qui a son siège mondial à Stockholm (Suède), spécialisé dans l’hygiène et la santé (2 500 collaborateurs en France, dont 380 à Hondouville – 11,6 Md€ de CA mondial en 2020) va investir plus de 11 millions d’euros sur son site industriel normand, afin d’accroître sa capacité de recyclage de briques alimentaires jusqu’à 24 000 tonnes par an. Un nouveau procédé qui permettra également de récupérer davantage de matière et de recycler jusqu’à 98 % des fibres contenues dans chacune des briques alimentaires (contre 80 % actuellement). Le projet bénéficie d’une aide de la Région Normandie de 100 000 euros.

Améliorer les flux logistiques

Une fois récupérées et recyclées, les fibres servent à la fabrication de papier toilette, essuie-mains ou papiers d’essuyage industriel de la marque Tork mis à la disposition du public et des utilisateurs dans les hôtels, restaurants, écoles, bureaux, usines, administrations, lieux publics, hôpitaux, ou encore aires d’autoroute. Ces fibres sont aussi utilisées pour la fabrication de produits d’hygiène personnelle en coton aux marques Demak’Up et Lotus.

"Le nouveau système de recyclage en cours de mise en œuvre sur le site Essity d’Hondouville sera totalement opérationnel à partir du premier semestre 2022. Au-delà de son côté développement durable, ce projet a également d’autres vertus. Il permet par exemple d’améliorer les flux logistiques sur site et de réduire les risques d’accident en clarifiant les zones de circulation véhicules et piétons. Un élément important lorsqu’on vise le zéro blessure", explique Anne Conte, directrice de l’usine Essity à Hondouville.

Réduire l’empreinte environnementale

Après avoir investi, en février 2021, 4 millions d’euros sur son site de Gien (Loiret) pour acquérir un nouveau cylindre sécheur visant à développer la production de papier et à réduire la consommation d’énergie de 10 %, ce nouvel investissement dans l’usine d’Hondouville conforte la volonté de l’entreprise de diminuer encore davantage son impact environnemental. Et pour aller plus loin, le groupe Essity s’est fixé pour ambition de réduire l’empreinte environnementale de ses produits de 33 % d’ici 2030.

Une fois récupérées et recyclées, les fibres servent à la fabrication de papier toilette.
Une fois récupérées et recyclées, les fibres servent à la fabrication de papier toilette. — Photo : © Aurélie Gélibert

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail