Calvados

Aéronautique

En investissant 8 millions d'euros en Normandie, Calip Group est prêt à alimenter les moteurs de Boeing

Par Sébastien Colle, le 28 février 2020

Malgré les turbulences rencontrées par Boeing, l'industriel normand Calip Group investit 8 millions d'euros pour fabriquer des pièces de moteur pour le 737 MAX. 

Marc Sevestre, président de Calip Group, a inauguré un nouveau site à Moult, près de Caen, avec lequel il compte doubler sa production d'usinage de profilés en trois ans.
Marc Sevestre, président de Calip Group, a inauguré un nouveau site à Moult, près de Caen, avec lequel il compte doubler sa production d'usinage de profilés en trois ans. — Photo : S.C

Marc Sevestre, président de Calip Group, société spécialisée en usinage et assemblage d’ensembles et de sous-ensembles mécaniques, vient d’inaugurer un nouveau site industriel à Moult, près de Caen. Le dirigeant a investi 8 millions d’euros dans de nouveaux bâtiments et machines, après avoir signé un marché avec Safran Aircraft pour la fourniture de pièces pour les moteurs Leap 1B du Boeing 737 MAX. Un avion qui rencontre de graves difficultés de commercialisation, après deux crashs successifs en 2019.

Le tableau aurait de quoi inquiéter le président de Calip Group, mais celui-ci se montre confiant : « Je n’ai pas d’inquiétudes pour le moment, car nous sommes en phase de démarrage, l’impact est faible », assure, le dirigeant normand. Marc Sevestre souligne ainsi que « la production du Boeing 737 MAX devrait reprendre au cours du mois d’avril. »

Mise en place d’une nouvelle filiale

Le nouveau site acquis par l’entreprise normande (400 salariés, 45 M€ de chiffre d'affaires) en 2018, sur la commune de Moult, pour un montant de 3,7 millions d’euros, vient renforcer l’ensemble industriel de Calip Group dans le domaine de l’usinage de profilés.

Avec cet investissement, l’objectif pour Calip Group (7 usines dans le monde, dont 4 en France) est de doubler ses capacités de production dans l’usinage de profilés à destination de l’aéronautique et de la défense, jusqu’ici réalisés à Lisieux. La nouvelle entité industrielle de l’entreprise prend le nom de Calip Normandie Profilé. « Sur ce site, nous voulons doubler notre chiffre d’affaires en trois ans, en passant de 8 à 16 millions d’euros, grâce au nouveau marché signé avec Safran en juillet 2019 », se réjouit Marc Sevestre.

Outre les 3,7 millions investis pour l’acquisition et la réhabilitation du site de Moult, Calip Group a également mis sur la table 4,2 millions d’euros pour l'achat de machines. Calip Normandie Profilé compte déjà 60 salariés et prévoit de porter ses effectifs à 90 d’ici trois ans.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail