Rouen

Assurance

Divorce non-consenti pour la Matmut et AG2R La Mondiale

Par Sébastien Colle, le 10 mai 2019

Après cinq mois d’union, le mariage entre les groupes d'assurance français Matmut et AG2R La Mondiale n’a pas réussi à dépasser des divergences de « valeurs et de méthodes ».

Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, et André Renaudin, directeur général AG2R La Mondiale, à Paris le 22 janvier dernier, célèbrent l'union de leurs deux groupes d'assurance.
Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, et André Renaudin, directeur général AG2R La Mondiale, à Paris le 22 janvier dernier, célèbrent l'union de leurs deux groupes d'assurance. — Photo : S.C

Le 22 janvier 2019, Nicolas Gomart, directeur général délégué du Groupe Matmut, et André Renaudin, directeur général d’AG2R La Mondiale, présentaient fièrement, à Paris, l’union de leurs deux mutuelles, donnant naissance au nouveau groupe de protection sociale en assurances des personnes et de leurs biens AG2R La Mondiale Matmut. Avec, à l’époque, l’ambition de devenir « le premier assureur de l’économie sociale à développer une approche globale en direction des professionnels et entreprises, et l’assureur de référence des seniors ».

Un divorce non-consenti par la Matmut ?

Cinq mois plus tard, le conseil d’administration de l’association sommitale AG2R La Mondiale Matmut réuni, le 9 mai, en séance extraordinaire pour faire un point d’étape sur la constitution et la gouvernance du groupe AG2R La Mondiale Matmut constatait « à l’instar de La Mondiale, que des divergences partagées remettaient en question la poursuite du processus d’unification ».

Dans un communiqué, les deux groupes expliquaient avoir décidé « d’un commun accord » de poursuivre un processus de séparation entamé par La Mondiale. Une approche que ne semble pas partager Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, surpris par une décision qu’il qualifie d’unilatérale, dans les colonnes du Figaro : « Je suis stupéfait d’apprendre une telle décision qui a été prise sans concertation préalable. Je l’ai découverte en direct, car j’étais au conseil d’administration de La Mondiale, jeudi, en tant qu’invité. »

Dans son compte rendu du 9 mai, le conseil d’administration de La Mondiale faisait état de fortes divergences avec la mutuelle rouennaise : « Au terme des cent premiers jours du nouveau groupe, le conseil d’administration a constaté des divergences de valeurs, de vision et de méthodes entre AG2R La Mondiale et Matmut qui s’opposent à la poursuite de la constitution du groupe. » Des divergences qui ne semblaient pas insurmontables à Nicolas Gomart : « Lensemble des équipes Matmut se sont jusqu’au bout mobilisées et engagées sans réserve, pour mener à bien le rapprochement et faire en sorte de créer avec succès un nouveau groupe. Des divergences de culture d’entreprise ont pu apparaître, certes, mais jusqu’à l’annonce unilatérale de La Mondiale, la Matmut avait toujours eu à cœur de tâcher de créer les conditions d’un dialogue responsable, constructif et d’ouverture. »

Le 27 mai, lors d’une assemblée générale extraordinaire de la Matmut à Paris, le groupe mutualiste rouennais a mis officiellement un terme aux travaux de rapprochement avec AG2R La Mondiale.

Un acteur majeur de l’assurance disparaît

La création du groupe AG2R La Mondiale Matmut promettait de mettre en place un nouvel acteur clé du marché de l’assurance, avec 18 millions d’assurés et plus de 16 000 collaborateurs. Cependant, la direction de la Matmut assure qu’aucune menace ne pèse sur l’avenir de la mutuelle : « Si la perspective de s’allier avec AG2R La Mondiale faisait sens d’un point de vue industriel, compte tenu des fortes complémentarités entre les deux maisons, il n’en demeure pas moins que cette alliance se faisait entre deux structures en bonne santé, et qui le demeurent. La Matmut a ainsi bouclé l’exercice 2018 avec un chiffre d’affaires de 2,2 Md€ (en hausse de 7 % par rapport à fin 2017, NDLR) et des fonds propres de 1,7 Md€ (en hausse de 3 %, NDLR). Le socle est donc particulièrement solide, avec les 3,8 millions de sociétaires qui aujourd’hui nous font confiance. »

Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, et André Renaudin, directeur général AG2R La Mondiale, à Paris le 22 janvier dernier, célèbrent l'union de leurs deux groupes d'assurance.
Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, et André Renaudin, directeur général AG2R La Mondiale, à Paris le 22 janvier dernier, célèbrent l'union de leurs deux groupes d'assurance. — Photo : S.C

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.