Eure

Métallurgie

Deux offres de reprise pour Manoir Industries

Par Sébastien Colle, le 12 mai 2021

Le Tribunal de commerce de Rouen a examiné deux offres de reprise pour les sociétés CTI-ACDN et ACPP du groupe Manoir Industries. 

Les offres de reprise des sociétés CTI-ACDN et ACPP ont été examinées par le Tribunal de commerce de Rouen le 11 mai 2021.
Les offres de reprise des sociétés CTI-ACDN et ACPP ont été examinées par le Tribunal de commerce de Rouen le 11 mai 2021. — Photo : Sébastien Colle

Cinq des six filiales du groupe Manoir Industries (plus de 1 000 salariés), spécialiste de la transformation des métaux pour les secteurs de la pétrochimie et du nucléaire, ou encore l’aéronautique et l’énergie, sont en redressement judiciaire suite à la défaillance de son actionnaire chinois CAM SPC. Parmi les sites concernés, celui de Pitres dans l’Eure (440 postes). Plusieurs candidats se sont manifestés pour la reprise de trois des sites de Manoir Industries, tous spécialisés en chaudronnerie dans les domaines de la pétrochimie et de l’énergie : ACPP (220 collaborateurs à Diguleville dans la Manche), CTI ACDN (92 salariés à Agneaux dans la Manche), et Agriandre (48 collaborateurs à Conches-en-Ouches dans l’Eure).

Deux offres de reprise examinées par le tribunal de Rouen

Les offres de reprise des sociétés CTI-ACDN et ACPP ont été examinées par le Tribunal de commerce de Rouen le 11 mai 2021. L’offre améliorée pour le dossier CTI ACDN, déposée par JD Corp et Groupe M, a été débattue et le tribunal se prononcera le 18 mai 2021. L’offre propose de reprendre 76 salariés sur les 92 employés du site d’Agneaux dans la Manche. Du côté du dossier d’ACPP, seule l’offre améliorée déposée par le Groupe Fives a été examinée, les autres offres n’ayant pas été maintenues. L’offre du Groupe Fives a obtenu l’aval de toutes les parties. Le tribunal doit rendre sa décision le 25 mai prochain, sur cette offre qui propose de reprendre 162 salariés sur les 220 employés du site de Diguleville dans la Manche.

Le site Agriandre, basé à Conches-en-Ouches (Eure), n’a pour sa part pas reçu d’offre de reprise. Le tribunal a décidé de reporter sa décision à une nouvelle audience, prévue le 25 mai 2021, afin de poursuivre la recherche de solutions auprès de l’actionnaire ou de nouveaux acteurs.

Les offres de reprise des sociétés CTI-ACDN et ACPP ont été examinées par le Tribunal de commerce de Rouen le 11 mai 2021.
Les offres de reprise des sociétés CTI-ACDN et ACPP ont été examinées par le Tribunal de commerce de Rouen le 11 mai 2021. — Photo : Sébastien Colle

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail