Le Havre

Services

Coronavirus : les robots de Facilibot en première ligne pour désinfecter sans risque

Par Isabelle Evrard, le 28 mai 2020

Spécialisé dans la distribution, les opérations et la maintenance de robots pour l’environnement urbain, Facilibot a mis en place avec son prestataire havrais, la société de nettoyage Azur, un site dédié à la désinfection du Covid-19. Une démarche qui s’accompagne d’un engagement responsable et solidaire.

Les turbines de brumisation permettent de traiter l’air sur de grandes surfaces.
Les turbines de brumisation permettent de traiter l’air sur de grandes surfaces. — Photo : © Facilibot

Pour traiter des espaces potentiellement contaminés par le Covid-19, des robots laveurs représentent une solution sécurisée innovante. C’est la proposition de Facilibot (57 salariés ; 2 M€ de CA), entreprise spécialisée dans le domaine de la désinfection et prestataire de services robotique. « Nous travaillons depuis longtemps avec la Chine et dès le mois de janvier, nous avons suivi les solutions qu’ils ont mises en place pour lutter contre le Covid-19 », explique Alain Castay, PDG de l’entreprise qu’il a créée en 2016.

Pour aider les entreprises dans leur protocole de désinfection, Facilibot a mis en place, en collaboration avec son prestataire, la société de nettoyage Azur (400 salariés), un site dédié proposant les dernières innovations, notamment un SAS de désinfection « qui a fait ses preuves en Chine », des turbines de brumisation qui permettent de traiter l’air de grandes surfaces, ou encore des produits de désinfection express… « Nos solutions permettent de faire intervenir des robots dans des domaines potentiellement dangereux pour le personnel. Avec notre expérience en facilities management et notre réseau international, nous avons pu rapidement nous adapter face à la crise sanitaire et repositionner l’entreprise en proposant des solutions innovantes et efficaces dans la désinfection », assure le PDG.

Souhaitant s’engager dans une démarche solidaire, Facilibot reversera 3 % du chiffre d’affaires engrangé par les opérations de décontamination à la Croix-Rouge. Par ailleurs, 10 % du nombre de masques chirurgicaux et de type FFP2, commandés via le site, seront distribués bénévolement.

Un projet de drones pulvérisateur

Facilibot souhaite faire du Havre, où elle s’est installée depuis le mois d’avril, « une région pilote pour ses robots nettoyeurs ». « Contrairement à des pays comme les États-Unis, le Canada ou l’Australie, la France reste très en retard pour ce qui est de l’utilisation des robots. Pourtant, avec un robot, le risque sanitaire est nul et la sécurité renforcée », regrette Alain Castay, qui précise : « de nombreuses études américaines montrent que les pays les plus en pointe sur les robots ont un chômage moins important. »

L’entreprise souhaiterait aller plus loin dans l’innovation et travaille avec 7CIS, société havraise spécialisée dans la prise de vues aériennes haute définition, pour la mise en route de drones qui pulvériseraient du désinfectant, sur les façades ou les toitures de bâtiments. Alain Castay a lancé parallèlement le projet d’un cursus de maintenance robotique avec l’université du Havre et Le Havre Développement.

Les turbines de brumisation permettent de traiter l’air sur de grandes surfaces.
Les turbines de brumisation permettent de traiter l’air sur de grandes surfaces. — Photo : © Facilibot

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail