Rouen

Assurance

Cinq mois après leur union, AG2R La Mondiale et la Matmut se séparent

Par Sébastien Colle, le 10 mai 2019

Après cinq mois d’union, le mariage entre la Matmut et AG2R La Mondiale n’a pas réussi à dépasser des divergences de « valeurs et de méthodes ».

Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, et André Renaudin, directeur général AG2R La Mondiale, à Paris le 22 janvier dernier, célèbrent l'union de leurs deux groupes d'assurance.
Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, et André Renaudin, directeur général AG2R La Mondiale, à Paris le 22 janvier dernier, célèbrent l'union de leurs deux groupes d'assurance. — Photo : S.C

Le 22 janvier 2019, Nicolas Gomart, directeur général délégué du Groupe Matmut, et André Renaudin, directeur général d’AG2R La Mondiale, présentaient fièrement, à Paris, l’union de leurs deux mutuelles, donnant naissance au nouveau groupe de protection sociale en assurances des personnes et de leurs biens AG2R La Mondiale Matmut. Avec, à l’époque, l’ambition de devenir « le premier assureur de l’économie sociale à développer une approche globale en direction des professionnels et entreprises, et l’assureur de référence des seniors ».

Un divorce non-consenti par la Matmut ?

Cinq mois plus tard, le conseil d’administration de l’association sommitale AG2R La mondiale Matmut s’est réuni, le 9 mai, en séance extraordinaire pour faire un point d’étape sur la constitution et la gouvernance du groupe AG2R La Mondiale Matmut, et « a constaté, à l’instar de La Mondiale, que des divergences partagées remettaient en question la poursuite du processus d’unification ».

Dans un communiqué, les deux groupes expliquent avoir décidé « d’un commun accord » de poursuivre un processus de séparation entamé par La Mondiale. Une approche que ne semble pas tout à fait partager Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, surpris par une décision qu’il qualifie d’unilatérale, dans les colonnes de nos confrères du Figaro : « Je suis stupéfait d’apprendre une telle décision qui a été prise sans concertation préalable. Je l’ai découverte en direct, car j’étais au conseil d’administration de La Mondiale, jeudi, en tant qu’invité. »

Dans son compte-rendu du 9 mai, le conseil d’administration de La Mondiale faisait état de fortes divergences avec la mutuelle rouennaise : « Au terme des cent premiers jours du nouveau groupe, le Conseil d’administration a constaté des divergences de valeurs, de vision et de méthodes entre AG2R La Mondiale et Matmut qui s’opposent à la poursuite de la constitution du Groupe. »

A la suite du conseil d’administration de l’association sommitale AG2R La Mondiale Matmut, les assemblées générales extraordinaires ont prévu de se réunir fin mai « pour prendre les résolutions qui en découlent ».

Un acteur majeur de l’assurance disparaît

La création du groupe AG2R La Mondiale Matmut promettait de mettre en place un nouvel acteur clé du marché de l’assurance, avec 18 millions d’assurés, plus de 16 000 collaborateurs, 650 agences et plus de 500 000 entreprises et 120 branches professionnelles clientes.

Le nouveau mastodonte de l'assurance français présentait une consolidation financière de l’ensemble avec 11,8 Md€ de chiffre d’affaires assurantiel, 19,2 Md€ de cotisations en retraite complémentaire, 8 Md€ de fonds propres (IFRS) et 122 Md€ de placements.

Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, et André Renaudin, directeur général AG2R La Mondiale, à Paris le 22 janvier dernier, célèbrent l'union de leurs deux groupes d'assurance.
Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, et André Renaudin, directeur général AG2R La Mondiale, à Paris le 22 janvier dernier, célèbrent l'union de leurs deux groupes d'assurance. — Photo : S.C