Normandie

Conseil

Interview Cécile Chabbert Leterc (experts-comptables Normandie) : "Je veux renforcer l'attractivité de notre profession"

Entretien avec Cécile Chabbert Leterc, présidente de l'Ordre des experts-comptables de Normandie

Propos recueillis par Sébastien Colle - 11 janvier 2023

Première femme élue à la tête de l’Ordre des experts-comptables de Normandie, en décembre 2022, Cécile Chabbert Leterc, expert-comptable associée chez Agicom à Rouen, souhaite renforcer l’attractivité de sa profession pour attirer les nouveaux talents et amener les entreprises à s’impliquer davantage en matière de RSE et d’inclusion.

"Le métier d'expert-comptable a beaucoup évolué", assure Cécile Chabbert Leterc, présidente de l'Ordre des experts-comptables de Normandie depuis décembre 2022.
"Le métier d'expert-comptable a beaucoup évolué", assure Cécile Chabbert Leterc, présidente de l'Ordre des experts-comptables de Normandie depuis décembre 2022. — Photo : Sébastien Colle

Quelles sont vos priorités pour votre premier mandat à la tête de l’Ordre des experts-comptables de Normandie (660 membres) ?

L’un de mes objectifs est d’améliorer l’attractivité de notre profession pour faciliter le recrutement des talents. Car notre profession continue à pâtir d’une image austère, de métier mal payé, alors que c’est un secteur d’activité qui a beaucoup évolué, notamment en terme de dématérialisation des procédures. De plus, c’est essentiellement un métier de contact humain et d’accompagnement du chef d’entreprise. C’est pourquoi nous devons nous faire mieux connaître auprès de la jeune génération pour susciter des vocations. C’est tout l’enjeu de nos partenariats auprès des collèges et des lycées avec lesquels nous mettons en place des mini-entreprises, des projets concrets et collectifs dans lesquels un groupe de jeunes expérimente l’entrepreneuriat de façon ludique et professionnelle. Je souhaite également être au cœur des attentes de mes confrères et des entreprises, tout en essayant de bousculer un peu les habitudes, notamment en matière de RSE et d’inclusion. Ainsi, au second semestre, je souhaite que nous puissions travailler avec une entreprise d’insertion.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées par les entreprises ?

Les difficultés se concentrent sur la hausse du coût de l’énergie et des matières premières et sur l’éventuelle répercussion de ces hausses sur les prix de vente. Les chefs d’entreprise ont peur de perdre des marchés s’ils répercutent les hausses. L’année 2023 se présente avec plusieurs difficultés dont la hausse du prix de l’énergie mais aussi une croissance à zéro, ou encore la troisième année du PGE (prêt garanti par l’État, NDLR). Aujourd’hui, les entreprises ont commencé à s’adapter et à s’interroger sur leurs coûts de revient, notamment en matière énergétique, mais aussi sur les moyens d’optimiser leur fonctionnement et leurs process. Des démarches qui vont dans le sens de la RSE, du développement durable et de la dématérialisation, avec notamment la facture électronique qui devra être en place d’ici juillet 2024. De plus, comme pour notre profession d’expert-comptable, la plupart des secteurs d’activité éprouvent des difficultés à recruter.

Au final, il y a un cumul d’éléments qui entraîne des difficultés pour les entreprises, la période Covid ayant, de plus, recentré les attentes des salariés, qui ne veulent plus travailler de la même façon. Le nombre d’auto-entrepreneurs est d’ailleurs en hausse.

Quels sont les autres axes d’aide aux entreprises portés par l’Ordre régional ?

Nous mettons en place des partenariats avec les organisations patronales comme le Medef et la CPME pour l’accompagnement des entreprises. Nous avons ainsi récemment signé une convention de partenariat avec la CPME pour mettre en place des actions communes d’information et d’orientation à destination des chefs d’entreprise, afin de les aider au mieux dans un contexte économique difficile. Nous souhaitons notamment nous retrouver autour d’animations de réunions d’information thématiques à destination des dirigeants d’entreprises, promouvoir des dispositifs existants comme "Business Story" pour l’aide à la création d’entreprise ou encore les Centres d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises, ainsi que valoriser le rôle de l’expert-comptable comme interlocuteur conseil clé du dirigeant.

La mise en place des actions de sensibilisation sur l’exercice illégal de la profession d’expert-comptable pouvant mettre à mal la sécurité financière d’une entreprise est également au programme. Nous voulons particulièrement sensibiliser les organisations patronales sur cette thématique. C’est un sujet auquel nous faisons de plus en plus attention et pour lequel nous faisons notamment appel à un détective privé dans nos démarches de contrôle (une trentaine d’affaires en cours en Normandie, NDLR).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition