Normandie

Agroalimentaire

Cap Seine et Interface céréales donnent naissance à Natup

Par Robert Querret, le 11 décembre 2018

La coopérative Cap Seine et Interface Céréales fusionnent pour créer un nouvel ensemble : Natup.

Implanté dans le centre-ouest de la France autour de Dreux, Interface Céréales vient compléter le territoire de Cap Seine qui s’étend sur les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, ainsi que sur la Picardie.
Implanté dans le centre-ouest de la France autour de Dreux, Interface Céréales vient compléter le territoire de Cap Seine qui s’étend sur les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, ainsi que sur la Picardie. — Photo : PA

Annoncé en début d’année, le rapprochement entre la coopérative agricole Cap Seine, basée à Rouen, et son homologue Interface Céréales, implantée à Dreux, s’est concrétisé lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue vendredi à Evreux par la fusion des deux entités sous le nom de Natup.

Le nouvel ensemble dont le siège est à Mont-Saint-Aignan est présidé par Jean-Charles Deschamps, avec Patrick Aps comme directeur général. Regroupant 7 000 agriculteurs adhérents répartis de manière homogène dans les départements de Seine-Maritime, de l'Eure, de la Picardie et du Centre, Natup affiche un CA consolidé atteignant 1,2 milliard d’euros, emploie 1 550 salariés, et investira plus de 30 millions d’euros par an.

Une coopérative diversifiée

« Sur les huit départements de son territoire, ses 220 implantations situées au plus près des exploitations et des services dédiés aux adhérents forment un maillage proche et efficient » souligne Jean-Charles Deschamps. Celui-ci pointe aussi les avantages d’une coopérative diversifiée (céréales, élevage ovin et bovin, pommes de terre, légumes multi-gammes, lin, distribution en jardineries…) qui va permettre « d’affronter et de résister sereinement aux tendances conjoncturelles de ses activités ».

Avec 2,2 Mt/an de céréales collectées et 1,4 Mt de capacité de stockage, Natup va également bénéficier d’un accès renforcé au port de Rouen dont Cap Seine était déjà l’un des utilisateurs majeurs des outils coopératifs. Et la fusion avec Interface Céréales apporte à l’ensemble une infrastructure privative complémentaire ainsi qu’une activité vente FOB (free on bord) de céréales.

Implanté dans le centre-ouest de la France autour de Dreux, Interface Céréales vient compléter le territoire de Cap Seine qui s’étend sur les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, ainsi que sur la Picardie.
Implanté dans le centre-ouest de la France autour de Dreux, Interface Céréales vient compléter le territoire de Cap Seine qui s’étend sur les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, ainsi que sur la Picardie. — Photo : PA

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture