Caen

Biotech

A Caen, Loop Dee Science met au point un test de dépistage rapide et mobile du Covid-19

Par Isabelle Evrard, le 20 avril 2020

Loop Dee Science, une start-up caennaise de biotechnologie, a mis au point, avec le concours scientifique du CHU de Caen Normandie, un système de détection en biologie moléculaire du COVID-19 permettant l’obtention d’un résultat en 30 minutes et directement au chevet du patient testé. Les premiers tests cliniques doivent démarrer cette semaine.

Le LoopX est un petit appareil portable et autonome. Sa technologie repose sur une amplification isotherme de l’ARN du virus.
Le LoopX est un petit appareil portable et autonome. Sa technologie repose sur une amplification isotherme de l’ARN du virus. — Photo : © Loop Dee Science

Créée en 2017 par sept co-fondateurs, à Caen, la société Loop Dee Science, spécialisée en biologie moléculaire, travaillait depuis fin 2019, sur un projet de dépistage rapide pour les coronavirus canin et félin à destination des cabinets vétérinaires. Dès l’apparition des premiers symptômes du Covid-19 en Chine, les chercheurs caennais ont immédiatement élargi leurs recherches au coronavirus humain afin de répondre à la crise sanitaire. « Nous avons été alertés dès le mois de janvier par notre partenaire chinois et avons été parmi les premiers à avoir accès au séquençage génétique du virus apparu à Wuhan », explique Stefan Gallard, l’un des fondateurs de Loop Dee Science. En moins de six semaines, l’équipe de R&D de Loop Dee Science à Caen réussit à mettre au point un test moléculaire rapide pour une utilisation en « point of care » (sur place).

Dès lors, la société signe un accord de collaboration avec le CHU de Caen Normandie afin de valider scientifiquement le kit d’analyse baptisé « LoopXplore COVID-19 » et le LoopX, appareil d’analyse portable et autonome. « Nous avons très vite été amenés à collaborer avec le Professeur Astrid Vabret, chef de service de virologie au niveau national au CHU de Caen qui héberge notamment le Centre National de Référence des Maladies Transmissibles. Cette validation technique et scientifique est primordiale pour notre société », ajoute Stefan Gallard.

Conçu pour le terrain

Le test de détection de Loop Dee Science fonctionne sur le LoopX, un petit appareil portable et autonome et sur une technologie reposant sur une amplification isotherme de l’ARN du virus. « Le LoopX est un automate d’analyse puissant qui rend localement un résultat, mais qui peut également retranscrire les résultats par connexion USB ou Bluetooth sur smartphone, tablette et ordinateur. C’est aussi et surtout un appareil d’analyse conçu pour le terrain. », précise Stefan Gallard, « Les résultats du test sont connus en une trentaine de minutes alors que dans une analyse traditionnelle, il faut deux à trois jours ». L’équipement pourrait donc être transporté sur différents sites de reprise de travail, à l’entrée des EPHAD, des maternités, et des services de santé.

Tests cliniques dès cette semaine

La première étape de validation du programme scientifique conjoint a d’abord porté sur la validation théorique du kit dans les locaux du laboratoire de Virologie du CHU, une étape effectuée avec succès. La deuxième étape démarre cette semaine avec la validation du kit dans le cadre d’un protocole clinique prospectif sur un millier de personnes visant à évaluer la performance du test en temps réel. « Les prélèvements par écouvillonnage seront effectués dans trois laboratoires de Caen, dont le CHU, sur mille patients via une ordonnance de leur médecin. Les analyses comparatives seront faites à la fois sur un équipement traditionnel et sur le LoopX », précise le chercheur caennais. Les premiers résultats seront disponibles fin avril et s’ils sont validés, l’autorisation de mise sur le marché pourrait intervenir d’ici à la fin du mois de mai.

Pour l’industrialisation et la fabrication des LoopX, Loop Dee Science a fait appel à la société Eldim, spécialisée dans l’étude, la production et la commercialisation d’équipements de métrologie basés sur la photonique et l’optique à Hérouville-saint-Clair. « Nous allons démarrer la production par cinquante à cent machines par jour et entre 10 000 et 20 000 kits d’analyses par jour. » Des flux de production qui pourraient bien vite monter en puissance.

Le LoopX est un petit appareil portable et autonome. Sa technologie repose sur une amplification isotherme de l’ARN du virus.
Le LoopX est un petit appareil portable et autonome. Sa technologie repose sur une amplification isotherme de l’ARN du virus. — Photo : © Loop Dee Science

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail